Ile Maurice: Soeurs Siamoises - Cléanne Papillon respire sans appareil

L'état de santé de la petite Cléanne Papillon s'améliore de jour en jour. Les appareils de ventilation ont été enlevés hier soir.

Apaisement chez la famille Papillon. La petite Cléanne, qui a eu neuf mois hier et avait subi une intervention pour la séparer de sa soeur, ne respirera plus artificiellement à partir d'aujourd'hui. Mais malgré ce grand avancement, la miraculée restera encore quelque temps en observation à l'hôpital de Flacq.

«La respiration de Cléanne n'est pas encore autonome à 100 %. Mais nous observons beaucoup de progrès de son état de santé», explique un consultant de l'établissement hospitalier où la petite poursuit son traitement. Depuis son arrivée là-bas, le 31 mai, après l'intervention en Inde en mars, Cléanne Papillon était sous respiration artificielle à la Neonatal Intensive Care Unit. Ces dernières semaines, elle respirait à travers ces machines pendant seulement deux heures par jour.

«À partir de ce soir (NdlR, hier soir), nous allons enlever l'appareil de ventilation qui permettait à la petite de respirer artificiellement. Malgré qu'elle va respirer naturellement, Cléanne restera en observation encore un bout de temps.»

Une proche de la famille Papillon se dit rassurée de voir la petite se rétablir petit à petit. «Elle va beaucoup mieux. Elle arrive à boire son lait et son eau plus facilement», elle relate. Les Papillon reçoivent énormément de soutien de leur entourage. Cela dit, bien que Cléanne Papillon ne puisse pas retourner chez elle de sitôt, ses proches gardent espoir et sont conscients que c'est pour son bien si elle doit être hospitalisée pendant encore un bout de temps.

Le bébé a aussi fait ses premières dents le mois dernier. Cléanne Papillon reçoit toute l'attention dont elle a besoin. Elle se fait même dorloter par les infirmières de l'hôpital.

Cléanne Papillon et sa soeur Cléa, qui étaient reliées par un seul coeur, s'étaient envolées pour l'Inde en mars. Lundi 18 mars, elles ont passé plus de 10 heures au bloc opératoire. Bien que les médecins aient diagnostiqué qu'il n'y avait aucune chance que Cléa survive à l'opération, leurs parents n'ont cessé de prier afin qu'elle soit épargnée. La petite Cléa est décédée lors de l'intervention. «We already knew she would not make it», avaient confié les médecins. La petite Cléanne Papillon est restée dans la Grande péninsule cinq mois avant de rentrer à Maurice.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.