Sénégal: La concertation de tous les acteurs, un préalable au développement durable

Saint-Louis — Le président de l'association pour le développement territorial de concertation du nord (ADTCN), Bara Diop, a souligné vendredi que la concertation et les échanges entre tous les acteurs sont "la base fondamentale dans un territoire viable et compétitif, qui cherche à amorcer le développement durable et inclusif".

Bara Diop s'exprimait lors de la clôture de la première édition du cadre de concertation pour l'industrialisation des territoires du Sénégal tenue, les 3 et 4 octobre, sous le thème : "quels défis pour l'industrialisation des territoires au Sénégal" ?

Selon lui, la zone nord dispose d'un potentiel économique pour son développement, mais il faut, au préalable, que "tous les acteurs économiques portent le défi de relever le développement industriel grâce à la mise en place de micro-industries".

Toutefois, le président de l'ADTCN se dit optimiste après deux jours de conclave entre tous les acteurs économiques des régions de Matam, Louga et Saint-Louis, indiquant que les conclusions de ces assises seront partagées avec les autorités.

Selon lui, les objectifs du cadre de concertation sont en phase avec les orientations du plan Sénégal émergent (PSE). "Nous allons travailler ensemble et faire de sorte que les acteurs au développement s'engagent pour relever le défi de l'industrialisation dans toutes les collectivités territoriales, jusque même dans les amonts et villages les plus reculés du Sénégal", ajoute-t-il.

"Le cadre de développement territorial de concertation du nord s'est également investi pour permettre aux acteurs au développement d'être formés sur les normes de qualité, d'information et d'environnement, grâce à l'appui de l'association sénégalaise à la normalisation", indique M Diop.

Pour lui, l'autre défi à relever, c'est aussi "d'élargir le concept d'industrialisation à la base et d'aider les acteurs économiques à disposer d'un label et une certification, afin que leurs produits soient reconnus".

L'ADTCN regroupe des experts, chercheurs, opérateurs économiques, ingénieurs, économistes, sociologues, cadres retraités, environnementalistes et la société civile. Son ambition est de "conduire un modèle de développement participatif, inclusif et durable pour contribuer au développement des territoires, afin d'améliorer les conditions de vies des populations".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.