Sénégal: Fatick - Des élues et femmes leaders sensibilisées sur les stratégies d'effectivité de la loi sur la parité

Fatick — L'atelier est initié par l'Association des juristes sénégalaises (AJS), en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (FKA). "En prélude aux prochaines élections locales, nous avons dit qu'il faut prendre le mal à la racine, c'est-à-dire doter les femmes élues et femmes leaders de compétences assez solides pour veiller à l'effectivité des droits des femmes", a expliqué la secrétaire générale de l'AJS, Dr Zéinaba Kane.

Le but est aussi d"'échanger avec ces dernières sur les stratégies d'effectivité de la loi sur la parité et mettre en place une stratégie d'application de la loi sur la parité lors des élections locales", a-t-elle ajouté, en s'entretenant avec des journalistes en marge des travaux de l'atelier de formation et de sensibilisation.

Elle a souligné que l'objectif de cette formation est de permettre à ces femmes leaders de disposer de connaissances pour mieux défendre cette loi dès les prochaines élections locales.

Elle a rappelé que l"'on va vers des élections locales" et expliqué qu"en cas de violation de la loi, ces femmes sauront désormais ce qu'il faut faire, et comment éviter que la loi ne soit pas violée, ou qu'elles ne soient confrontées à des obstacles comme son incompréhension et son déficit d'appropriation".

Elle précise que "les autres obstacles à son effectivité sont liés à son déficit d'application, le déficit de volonté politique dans son application [... ]". Elle a appelé au respect des institutions et des lois du pays. "Quand la Cour suprême rend une décision, il faudrait que les autorités politiques se plient à la décision de cette institution, sinon c'est l'Etat de droit qui est menacé", a-t-elle prévenu.

Elle explique que "c'est donc compte tenu de ces expériences enregistrées qu'on a décidé, en partenariat avec la FKA, de ne va pas attendre jusqu'à ce qu'on viole une fois de plus la loi sur la parité lors des prochaines élections locales".

"Nous allons prendre le mal par la racine en sensibilisant les femmes élues et les leaders communautaires", a encore ajouté Mme Kane. La chargée des programmes de la FKA, Fatoumata Guèye, a rappelé que "dans toute démocratie, il est important de respecter les lois et les textes".

"Malheureusement, Il se trouve que pendant les élections locales précédentes, il y avait quelques difficultés pour le respect des textes, sur la parité. C'est pourquoi la FKA a jugé nécessaire d'appuyer l'AJS pour sensibiliser, former les élues actuelles et femmes leaders pour empêcher toute violation de cette loi à l'avenir dans les instances électives", a ajouté Mme Guèye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.