Afrique: L'Algérie et le Mali s'engagent à "accélérer" la mise en oeuvre de l'Accord d'Alger

Alger — L'Algérie et le Mali se sont engagés à "accélérer" la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger, a indiqué samedi le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébili Dramé, en visite à Alger.

Dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec son homologue algérien, Sabri Boukadoum, M. Dramé a salué les efforts de l'Algérie "pour restaurer la paix et la stabilité au Mali", affirmant que "l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger, signé il y a plus de 4 ans, n'a pas encore produit tous ses effets".

Le chef de la diplomatie malienne a rappelé, dans ce sens, que "l'Accord d'Alger est un instrument capital, qui énonce le respect par tous de l'intégrité territoriale du Mali, de son unité nationale et de sa souveraineté sur l'ensemble de son territoire".

"Sur le plan militaire, nous avançons beaucoup", s'est-il félicité, rappelant que "l'Accord d'Alger a, dans ce sens, préconisé, et c'est déjà une réalité, des forces armées nationales reconstituées dont les premières unités sont sorties début septembre dernier et vont être déployées incessamment par l'Etat-major malien".

Il a expliqué que "les anciens membres des forces armées, au nombre de 660, sont revenus au sein des forces", appelant à "accélérer la cadence pour que ces forces apportent toute leur contribution à la sécurisation du territoire malien".

"Nous allons vers un dialogue national inter-malien et nous voulons renforcer les bases du consensus inter-malien avec tous nos frères de toutes les régions du Mali", a-t-il ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.