Guinée: Alpha Condé, Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo rendent hommage à Jacques Chirac

L'ancien président français Jacques Chirac est décédé le 26 septembre 2019. Il sera enterré ce lundi 30 septembre au cimetière Montparnasse.

A cette douloureuse occasion, le chef de file de l'opposition Cellou Dalein Diallo et le leader de l'Union des forces républicaines (Ufr), Sidya Touré ont éprouvé une profonde tristesse et rendu un hommage mérité à l'ami de l'Afrique et des africains qu'il a été durant toute sa vie.

En juin 1999, il a inauguré le barrage de Garafiri, ainsi que l'actuel siège du Centre culturel franco-guinéen (CCFG), en compagnie du président général Lansana Conté.

A tout seigneur tout honneur, c'est le président Alpha Condé qui a adressé «ses plus profondes condoléances au peuple français et à son homologue Emmanuel Macron suite au décès de l'ancien président français Jacques Chirac, grand ami de l'Afrique».

Quelques temps après, il a affirmé sur France24 que Chirac était «venu spécialement à Conakry pour demander (à Conté sa) libération».

Cellou Dalein Diallo s'est déclaré « très peiné par la disparition du président Jacques Chirac».

Il retient de lui, un « homme d'État ayant œuvré pour la grandeur de la France, la construction de l'Europe et le développement de l'Afrique ».

Diallo rappelle que ce grand homme d'Etat, «chaleureux (lui a) fait l'honneur de (lui) décerner le titre d'Officier de l'Ordre national du Mérite de la République française».

Quant au président de l'Ufr, Touré, il se souvient d'une figure emblématique de la politique française.

« Jacques Chirac était une figure marquante de la vie politique française», affirme l'ancien Premier ministre sous Conté.

«Il a su incarner son pays avec tellement de dynamisme et d'aisance que j'ai été surpris par l'annonce de son décès», ajoute M.Touré qui présente ses condoléances les plus émues «à tous les français. »

«Chirac, défenseur de la Francophonie»

Ami de l'Afrique, Chirac aura été aussi un fervent défenseur de la Francophonie.

La Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), la rawandaise Louise Mushikiwabo, a tenu à rendre hommage au président Chirac, en ces termes: «

Aujourd'hui, la famille francophone pleure la perte d'un grand militant de la Francophonie et le fondateur de l'Association internationale des maires francophones (AIMF). Je présente mes condoléances les plus sincères à son épouse et sa famille ainsi qu'au peuple français », a déclaré Mme Mushikiwabo.

Le défunt a été à l'initiative de la création de l'Association internationale des Maires francophones en 1979.

Il a également participé, en tant que président de la République française, à six Sommets de la Francophonie durant lesquels il a toujours plaidé en faveur d'un espace francophone de coopération libre, ouvert et dynamique.

Il aura contribué à renforcer l'OIF qui compte actuellement 61 Etats et gouvernements membres, et 27 pays observateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.