Algérie: JM Oran-2021 - Un calendrier d'exécution pour livrer les projets dans les délais fixés

Oran — Les entreprises intervenant dans les chantiers de réalisation et de réhabilitation des différentes infrastructures sportives appelées à accueillir la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) prévue en 2021 à Oran, ont été contraintes de signer des engagements pour achever leurs travaux dans les délais fixés, a-t-on appris dimanche des services de la wilaya d'Oran.

Il s'agit d'un mode de fonctionnement auquel a recouru le nouveau wali de la capitale de l'Ouest, Abdelkader Djellaoui, afin de mettre à sa manière la pression sur les entreprises en question et les acculer dans leurs derniers retranchements pour honorer leurs engagements.

Déjà, pour le complexe sportif, le retard accusé en matière de travaux est très sensible, du fait que le projet ait été lancé en 2008, alors que les travaux devaient durer 36 mois.

Ce projet a été confié à l'entreprise chinoise MCC qui, pour diverses raisons, n'a pas honoré ses engagements. Mais avec l'avènement des JM que la ville d'Oran s'apprête à accueillir dans moins de deux ans, les travaux ont été relancés de la meilleure manière, sauf que de nouveaux obstacles, notamment d'ordre financier, surgissent de temps à autre pour freiner leurs cadences.

Lire aussi: JM 2021: nécessité d'augmenter la cadence des travaux des sites sportifs en cours de réhabilitation

Voilà qui devrait permettre de passer à la vitesse supérieure dans les différents chantiers qui restent à achever au niveau du complexe sportif, et c'est ce qui explique aussi l'établissement par le wali d'un calendrier d'exécution ayant été soumis à MCC et les autres entreprises sous-traitantes sous forme d'engagement pour le signer.

A cet effet, plus aucun prétexte ne sera désormais valable pour les concernés afin de justifier un éventuel retard dans la réalisation de leurs missions surtout après avoir fixé le mois de juin 2020 comme dernier délai pour la réception du complexe en question, souligne-t-on de même source, prévenant que des mesures coercitives prévues par le contrat signé entre le maitre d'ouvrage et la société chargée de la réalisation de cette importante infrastructure seront prises en cas de défaillance.

Le complexe sportif de Bir El Djir comporte entre autres un stade de football de 40.000 places, un stade d'athlétisme de 4.200 places, une salle omnisports de 6.000 places, ainsi qu'un centre nautique composé de trois bassins, dont deux olympiques et un autre semi-olympique, rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.