Cameroun: Responsabilité sociétale - Sosucam débourse 15 millions Fcfa pour 12 écoles publiques démunies

7 Octobre 2019

La Société sucrière du Cameroun (Sosucam), a équipé 12 écoles primaires publiques de ses aires d'exploitation sucrière, dans les arrondissements de Nkoteng et Nanga-Eboko, département de la Haute-Sanaga (région du Centre), Cameroun.

Fidèle à sa politique de développement local, la Sosuacam a équipé 12 écoles primaires publiques de ses zones d'exploitation sucrière, en matériels didactiques. L'opération a débuté jeudi dernier par Nkoteng, avant de s'achever le vendredi 04 octobre 2019, par Mbandjock. Les 12 écoles bénéficiaires appartiennent aux localités entourant les sucreries du géant de l'agroalimentaire au Cameroun.

Parmi les écoles primaires publiques bénéficiaires, l'on retrouve : Zili, Nkoteng Village, Kombo Ebometende, Meboe et Ouassu, pour ce qui est de l'arrondissement de Mbandjock. Quant à Nkoteng, les écoles primaires publiques de Oui Biboto, Nyassi, Ndjoré, Lem- Yezoum, Simbane et Bisso 2, ont bénéficié des œuvres caritatives de la Sosucam. C'est une somme totale de 15 millions francs Cfa, qu'a déboursée la Société sucrière du Cameroun, afin de doter 12 écoles publiques primaires, de matériels didactiques de pointe.

Une œuvre rentrant dans la politique de responsabilité sociétale de la Sosucam, et fort appréciée des deux sous-préfets des arrondissements de Nkoteng et Mbandjock, lesquels ont présidé chacun en ce qui concerne son unité de commandement, la cérémonie de remise de dons. Recommandation a été donnée aux directeurs des écoles bénéficiaires, de sécuriser le matériel didactique reçu, et d'en faire bon usage. Mais avant cela, la Sosucam comme à son habitude, a procédé à la refection de plusieurs écoles primaires publiques de ses zones d'exploitation sucrière, à l'entretien des routes.

Ambagui Mveyo Solange, Directrice de l'école publique de Meboé

« Les élèves vont bénéficier d'un enseignement de qualité suivant les normes pédagogiques. Grâce à la magnanimité de la Sosucam les écoles publiques de Meboé et Ouassa viennent d'être dotées d'un matériel didactique de pointe. Les élèves vont bénéficier d'un enseignement de qualité suivant les normes pédagogiques. Nous adressons à la Sosucam nos sincères remerciements, tout en promettant de sauvegarder et d'utiliser ce précieux don à des fins purement pédagogiques afin que vive l'enseignement dans le groupement Ouassa en particulier et dans l'arrondissement de Nkoteng en général. »

Samuel Libock, Directeur général adjoint de Sosucam

« Le projet RSE est un engagement que nous essayons avec force, de tenir. Ce don traduit la volonté de la Sosucam de stimuler la performance chez les élèves, de cette communauté, de l'arrondissement de Nkoteng voire du Cameroun. Le projet RSE est un engagement que nous essayons avec force de tenir, en nous imprégnant davantage des réalités des communautés environnantes de notre exploitation sucrière qui, d'ailleurs, font partie de nous. Peut-être n'avons nous pas fait plus auparavent, mais il y a toujours une volonté de faire mieux. »

Barbara Wanko epse Sabaleko, Sous-prefet de Mbandjock

« Je souhaite que les bénéficiaires en fassent bonne usage. »Le Fonds Sosucam pour le Développement Durable (FS2D) prend corps ce jour, avec son nouveau bébé que représente cet important appui qui attire les convoitises. Je souhaite que les bénéficiaires en fassent bonne usage. À la suite de ces dons nous attendons de nos élèves des bons résultats. Le corps enseignant est chargé de veiller à ce que ce précieux don contribue à l'éducation, à l'épanouissement et aux divertissements de nos enfants.

A propos de Sosucam : Société sucrière du Cameroun (Sosucam) située à 100 km du Nord de Yaoundé (région du Centre). Entreprise agroalimentaire produisant et commercialisant du sucre raffiné de très haute qualité mondiale, elle a été créée en 1965. Sosucam est filiale du groupe français Somdiaa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.