Angola: Mgr Eugênio Dal Corso souligne la lutte contre la corruption

Luanda — L'archevêque émérite de Benguela, Mgr Eugênio Dal Corso, a déclaré samedi au Vatican qu'il y avait eu des améliorations dans la société angolaise, bien qu'il y ait toujours de la pauvreté, mettant en exergue la lutte contre la corruption menée par le Gouvernement actuel.

S'adressant à Lusa en marge de la cérémonie d'investiture comme cardinal par le pape François, l'archevêque Eugênio Dal Corso a reconnu que, malgré les améliorations apportées à la lumière des performances de l'Exécutif dirigé par le Président João Lourenço, il y avait encore un travail à faire.

Selon le cardinal, qui poursuit son travail missionnaire malgré son âge (80 ans), dans le diocèse de Menongue (Cuando Cubango), il y a toujours "beaucoup de pauvreté et beaucoup de difficultés, mais le pays est sur la bonne voie".

Il y a 33 ans en Angola, le cardinal a admis que le principal problème du pays était la corruption, affirmant que l'objectif du Gouvernement était de lutter contre la corruption.

Le pape François a investi dans la nouvelle basilique Saint-Pierre, 13 nouveaux cardinaux, dont l'archevêque angolais Eugène Dal Corso.

Mgr Eugênio Dal Corso a déjà occupé, entre autres, les postes d'évêque du diocèse de Lunda Sul et d'administrateur apostolique du diocèse de Cabinda.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.