Congo-Kinshasa: Projet de recensement scientifique de la population - Le gouvernement alloue 1 045 297 de dollars américains

L'opération devant fournir des données statistiques sociodémographiques et économiques détaillées se veut la plus exhaustive possible, à en croire la vice-Premier ministre du Plan.

Depuis 1984, la République démocratique du Congo n'a plus réalisé de recensement scientifique de la population. A partir des données fournies par cet unique recensement, l'Institut national de la statistique a pu, pendant près de trente ans, établir des projections chiffrées ne reflétant pas forcément l'évolution démographique du pays. De 13,5 millions en 1958, la population congolaise a augmenté rapidement, passant de 21,6 millions en 1970 à 30,7 millions en 1984. Des statistiques qui sont allées crescendo au point qu'aujourd'hui, la population congolaise serait estimée au-delà de 95 millions d'âmes.

Tout ceci n'est qu'approximatif et nécessite des études sérieuses pour établir, enfin, des statistiques démographiques fiables. C'est tout le sens du deuxième recensement général de la population et de l'habitat que se propose de réaliser le gouvernement. L'économie de ce vaste projet a été présentée succinctement, le 4 octobre, par la vice-Premier ministre et ministre du Plan, Élysée Munembwe, lors de la quatrième réunion du Conseil des ministres tenue sous la présidence du Premier ministre, Sylvestre Ilunkamba.

La ministre du Plan a expliqué au Conseil le bien-fondé de cette opération censée être la plus exhaustive possible dans la mesure où elle doit fournir des données statistiques sociodémographiques et économiques détaillées. Elle en a esquissé, d'après le compte-rendu ayant sanctionné cette réunion, les différentes phases ainsi que l'appui technique nécessaire à sa réalisation, sans oublier l'état d'avancement du projet ainsi que les différentes contraintes à y faire face. Après débats, le Conseil a décidé d'allouer au projet la somme de 1 045 297 de dollars américains « pour ne pas perdre les financements déjà intervenus dans ce projet ».

Notons que ce projet s'inscrit en droite ligne du vœu exprimé par le chef de l'Etat, le 24 janvier dernier, dans son discours d'investiture assorti de la promesse ferme d'engager le gouvernement dans la réalisation très rapide du recensement sur toute l'étendue du territoire national. Il a, dans le même ordre d'idées, annoncé tout récemment le lancement de la campagne d'identification biométrique de tous les citoyens en vue de doter le pays d'un registre national de la population d'ici à 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.