Bénin: Le pays vers un dialogue qui ne rassure pas

Photo: Le Pays
Photo d'illustration - Patrice Talon à la rencontre des partis politiques

Pour apaiser le climat politique tendu depuis les législatives, le président Patrice Talon a convoqué un dialogue auquel certains principaux acteurs politiques seront absents. La société civile appelle à l'inclusivité.

C'est une semaine chargée sur le plan politique qui démarre au Bénin. Le président Patrice Talon a convoqué un dialogue avec ses opposants. La rencontre va durer trois jours, de jeudi à samedi prochain.

La rencontre vise à apaiser le climat politique toujours tendu depuis les élections législatives de fin avril. Or, tous les partis d'opposition concernés par la crise n'ont pas été conviés au dialogue de cette semaine.

En effet, les neuf formations politiques invitées sont considérées comme étant les seules ayant à ce jour une base légale.

Pour Blanche Sonon, présidente de l'ONG Social Watch Bénin, il faudrait que la présidence élargisse le dialogue à tous les acteurs concernés par la crise politique. "C'est une bonne initiative" reconnaît-elle, mais regrette un "manque de communication" autour des préoccupations des Béninois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.