Sénégal: Crash de l'hélicoptère des casques bleus sénégalais en Centrafrique - Capitaine Moussa Thiam succombe à ses blessures

L'Armée nationale enregistre une nouvelle perte dans ses rangs. Le bilan du crash de l'hélicoptère des casques bleus sénégalais à Bouar, en République Centrafricaine, s'est alourdi. Le capitaine El Hadji Moussa Thiam, le rescapé qui était grièvement blessé lors du crash, a finalement succombé à ses blessures hier, dimanche 6 octobre.

Portant à 4 le nombre de militaires sénégalais décédés dans cet accident d'hélicoptère. L'officier subalterne de l'Armée sénégalaise qui pilotait l'appareil est rappelé à Dieu 48h après la cérémonie de levée de corps, organisée le vendredi 4 octobre 2019 au quartier Dial Diop, de ces 3 collègues casques bleus appartenant au 4e Détachement Sénégalais d'hélicoptères en République Centrafricaine (DETSENHELICO4/RCA), morts dans le même crash.

Une occasion pour le président de la République, Macky Sall, qui a présidé la cérémonie, d'honorer ces 3 victimes. Ils ont été élevés au rang de Chevalier de l'Ordre national du Lion, à titre posthume, avant leur inhumation dans leurs localités respectives.

L'hélicoptère sénégalais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) s'est écrasé à Bouar, une ville de la République Centrafricaine située à 490 km de Bangui, le vendredi 27 septembre 2019.

Le capitaine Gorgui Founé, l'adjudant-chef Mady Coly et le sergent-chef Ndiao Coulibaly sont morts sur le coup. Le capitaine El Hadji Moussa Thiam, quant à lui, est grièvement blessé. Ils revenaient tous d'une mission opérationnelle au profit de la MINUSCA dans ce pays.

Selon les premiers éléments, l'accident de l'hélicoptère est dû à de mauvaises conditions atmosphériques ayant rendu impossible l'atterrissage. L'hélicoptère s'est écrasé lors de son atterrissage à Bouar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.