Libye: L'ONU met en garde contre des attaques contre des infrastructures civiles

Tripoli — La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a mis en garde contre des attaques contre les infrastructures civiles dans le pays, après l'attaque menée par les troupes de l'officier à la retraite Khalifa Haftar contre l'aéroport international de la ville de Misurata, à quelque 200 km à l'est de la capitale Tripoli.

"Suivant les des informations faisant état de frappes aériennes sur l'aéroport civil de Misurata, la MANUL avertit que les attaques contre des infrastructures et les installations civiles constituaient une violation flagrante du droit international humanitaire", a dit la MANUL dans un communiqué publié dimanche.

Samedi dernier, les troupes de Haftar avaient déclaré qu'elles avaient pris pour cible l'aéroport international de Misurata et détruit le système de contrôle de drones et utilisé par les forces du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) soutenu par l'ONU.

Depuis début avril, Haftar a mené une attaque militaire contre le gouvernement soutenu par l'ONU à Tripoli et sa périphérie tentant de prendre le contrôle de la capitale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.