Cote d'Ivoire: Inscription sur la liste électorale - 18 organisations de jeunes lancent une campagne de plaidoyer

18 organisations de jeunes réunies au sein du Réseau ivoirien des jeunes leaders pour l'intégrité (Rijli) ont lancé, à Abidjan-Cocody, une campagne de plaidoirie dénommée, « Pour chaque jeune, une voix ».

Le 4 octobre 2019, le Rijli a expliqué à l'ensemble des jeunes Ivoiriens et aux invités les raisons de cette initiative. Cette campagne, a indiqué Dr Assanté Kouassi, 2ème Vice-président de ce Réseau, vise à exhorter les jeunes à s'inscrire sur la liste électorale.

C'est d'ailleurs ce qui sous-tend le thème de la campagne, à savoir, « Processus électoral 2020, quelles actions pour une inclusion des jeunes ? »

A cette occasion, il a soutenu que les organisations de jeunes demandent aux décideurs ivoiriens de faciliter l'obtention de documents administratifs (Carte nationale d'identité, certificats de nationalité, extraits de naissance) aux jeunes. Ce, en vue de faciliter leur inscription sur la liste électorale.

Au cours de cette campagne, le Rijli a mis en lumière la sous-représentation des jeunes sur la liste électorale. D'ailleurs, une enquête réalisée par ledit réseau et le soutien du Ndi, intitulé « Où sont passés les jeunes ?

Les raisons d'un faible taux d'inscription des jeunes sur la liste électorale », évoque plusieurs raisons concernant cette situation. Ce rapport met ainsi en lumière différents obstacles des jeunes aux processus électorale.

Selon l'analyse de la Plateforme des organisations de la Société civile pour l'observation des élections en Côte d'Ivoire (Poeci), seulement 29% des 6.595.899 électeurs inscrits en Côte d'Ivoire ont un âge variant entre 18 et 35 ans.

« Entre 2016 et 2018, la liste électorale a enregistré une augmentation d'environ 13,5% correspondant à 783 834 nouveaux enregistrements dus aux personnes inscrites sur la liste électorale définitive 2016 (506 336) et aux dernières inscriptions à la faveur des élections municipales et régionales couplées de 2018 (277 498) », note-t-on dans le rapport d'enquête.

Et de préciser que les personnes dont l'âge varie entre 36-55 ans sont 3 231 937 et celles dont l'âge varie entre 18-35 ans est 1 912 779 d'inscrits.

L'obstacle à la participation des jeunes au processus électoral s'explique selon le Rijli par le défaut d'actes d'état civil, les frais élevés d'établissement des documents administratifs, la lourdeur administrative dans la délivrance des actes, le désintérêt des jeunes pour la chose politique.

Selon le rapport cela est dû aux violences électorales, à la faiblesse de l'offre politique et aux promesses non tenues par les politiques ainsi que la courte durée des opérations de révision des listes électorales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.