Angola: L'Exécutif prévoit construire 1.600 km de routes par an

Luanda — Le ministre angolais de la Construction et des travaux publics, Manuel Tavares de Almeida, a annoncé à Dubai, dans les Emirats arabes Unis, la construction au moins de 1.600 kilomètres de routes par an, dans tout le pays.

Intervenant au Congrès mondial de la route, qui se tiendra jusqu'à jeudi sous le thème "Reliant les culturels pour relancer l'économie", le dirigeant angolais a déclaré que ce projet faisait partie du plan de travail quinquennal pour la construction et réhabilitation de 8.200 kilomètres de routes pavées.

Selon le journal de l'Angola, dans son édition ce lundi, Manuel Tavares de Almeida a réaffirmé que le pays était ouvert au monde en matière d'investissement étranger dans tous les domaines de l'économie.

"Bienvenue et nous soutenons des initiatives individuelles ou en partenariat, ainsi que les alliances ou partenariats publico-privés", a-t-il précisé.

Il a encore fait savoir que la construction des routes, l'exploration de systèmes de péage, la concession ou l'exploitation des infrastructures publiques et d'autres actions présentent des intérêts et avantages mutuels.

"Nous sommes au début et nous avons encore beaucoup à faire, mais nos ressources nationales ne sont pas suffisantes", a-t-il admis.

Le ministre a indiqué que "des mesures ont été prises pour créer un environnement propice aux affaires, avec des lois protégeant les investissements privés, favorables aux investisseurs, ainsi qu'aux entrepreneurs nationaux et étrangers".

Lors de son discours, le gouvernant a souligné qu'en termes d'infrastructures publiques, l'Exécutif avait lancé un "défi clair" sur la construction et la réhabilitation d'infrastructures routières, afin de rétablir les liens entre toutes les villes et, ensuite assurer une plus grande connectivité territoriale et le développement harmonieux du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.