Cote d'Ivoire: Le FMI cloue le bec aux détracteurs de Ouattara

Leur silence est trop assourdissant pour passer inaperçu. Les détracteurs du Président Ouattara, très en verve quand il s'agit de peindre en noir toutes les actions du chef de l'Etat, ont le profil bas ces jours-ci.

Et pour cause, le Fonds monétaire international a démenti leurs prédictions et autres analyses calamiteuses sur la Côte d'Ivoire.

En effet, en mission sur les bords de la lagune Ebrié dans le cadre de la 5e revue du Programme économique et financier triennal soutenu par le fonds, la délégation du FMI a jugé, le 1er octobre dernier, satisfaisantes les performances économiques du pays d'Houphouët-Boigny.

Mieux, a salué la cheffe de délégation Céline Allard, en dépit de la dégradation du contexte économique mondial, l'économie ivoirienne a montré de la résilience.

C'est un véritable camouflet infligé à toutes ces personnes qui s'acharnent à présenter la Côte d'Ivoire comme un pays surendetté, gangrené par la malgouvernance, au taux de chômage hyper-élevé et dont l'économie est au bord du gouffre.

Que nenni ! N'en déplaisent à ces citoyens qui éprouvent une certaine jouissance à voir leur patrie dans la pauvreté, au pays du cacao les voyants sont au vert vif. Ils doivent donc rire jaune, ces opposants, en apprenant que l'inflation est restée faible et bien en dessous de la norme de 3% du produit intérieur brut (Pib) de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Et que tous les critères de performances et repères indicatifs ont été respectés à fin juin 2019. Par ailleurs, tous les repères structurels portant sur l'ajustement de la dette publique, le suivi des entreprises publiques, la politique fiscale et l'administration budgétaire ont été également mis en œuvre à l'exception d'un seul.

Soit une note de 9,5/10. Une très belle performance qui enrage certainement les détracteurs du président Alassane Ouattara et de son gouvernement dirigé par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Autre chose, au risque de leur donner une crise d'urticaire, la mission a noté les progrès réalisés en matière de restructuration et de suivi des entreprises publiques et de l'administration douanière, ainsi que les mesures prises pour renforcer le secteur de l'électricité.

Le gouvernement a réussi sans faute son examen de passage. La cerise sur le gâteau : la mission du FMI et les autorités ivoiriennes sont parvenues à un accord au niveau des services du fonds sur la 6è revue du programme sous réserve de son approbation par la direction du Fonds monétaire international et son conseil d'administration.

Elles sont donc bien servies, toutes ces personnes à qui le président de la République a dit, au terme de sa visite d'Etat dans le N'Zi, de se référer aux institutions internationales pour apprécier justement l'état de santé de la Côte d'Ivoire.

Comme on le voit, tout va bien au pays du cacao et ce ne sont pas les élucubrations de quelques politiciens aigris qui changeront la donne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.