Rwanda: Un pasteur évangélique américain arrêté

Photo: Pixabay
Menottes - Photo d'Illustration

Au Rwanda, un missionnaire évangélique américain a été arrêté ce 7 octobre pour trouble à l'ordre public. Le pasteur Gregg Schoof a été interpellé alors qu'il s'apprêtait à donner une conférence de presse au sujet de son église et de sa radio, fermées par le gouvernement il y a un an.

Le missionnaire Gregg Schoof était dans le collimateur des autorités rwandaises depuis près de deux ans, au départ pour un sermon diffusé sur l'antenne de sa radio, durant lequel un présentateur avait qualifié les femmes de « démons ».

L'autorité des médias a suspendu la radio et demandé au pasteur de payer une amende et de s'excuser, ce qu'il a refusé, expliquant que les propos avaient été sortis de leur contexte. Sa radio et son église ont alors été interdites et son visa n'a pas été renouvelé.

Près de 700 églises évangéliques fermées

Ce 7 octobre, alors qu'il devait bientôt quitter le pays avec sa famille, Gregg Schoof a tenté une ultime conférence de presse pour dénoncer l'attitude des autorités rwandaises. Il a aussitôt été arrêté, avec son fils et deux journalistes. Selon le porte-parole de la police, il a été interpellé pour avoir organisé une réunion illégale avec des journalistes dans un espace public et sans autorisation.

Ce missionnaire, qui vit au Rwanda depuis 15 ans, n'en est pas à sa première confrontation avec le gouvernement. Il avait notamment critiqué l'enseignement de la théorie de l'évolution dans les écoles, la distribution de préservatifs et l'assouplissement des restrictions concernant l'avortement.

L'année dernière, Kigali a fermé près de 700 sectes et églises évangéliques, officiellement parce qu'elles n'étaient pas conformes aux normes de sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.