Cote d'Ivoire: Sécurité routière - 235 permis de conduire suspendus et retirés en 8 mois

Un chiffre interpellateur. Sur 263 dossiers analysés par la Commission spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire depuis sa réactivation en décembre 2018, 235 permis ont été suspendus et retirés de la circulation, soit un taux de 89%.

La preuve que la mauvaise conduite fait partie des habitudes des automobilistes. En procédant à cette réactivation, le ministre des Transports, Amadou Koné, s'est dit déterminé à lutter contre l'incivisme au volant et l'imprudence des conducteurs.

C'est pourquoi, tout en poursuivant la sensibilisation des usagers, le ministre des Transports préconise une révision du processus d'acquisition du permis de conduire voire une modernisation profonde.

Et surtout passer à la phase de répression pour faire prendre conscience aux conducteurs les conséquences de leurs actes.

« La vie humaine étant précieuse, il va falloir plus de rigueur pour la préserver. Avec la Commission spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire, on arrivera à sortir progressivement de la circulation les mauvais conducteurs», avaitil souligné.

En effet, après la suspension et le retrait de leurs permis, les conducteurs fautifs seront appelés à reprendre les cours de conduite pour espérer conduire à nouveau.

Composée des représentants du ministère des Transports, de la Police nationale, de la Gendarmerie, de l'Office de Sécurité Routière (OSER), des juristes et de la société civile, cette commission se réunit chaque mois sous la supervision de la Direction générale des Transports terrestres et de la Circulation (DGTTC).

Elle statue sur les cas d'excès de vitesse, de violence et voie de fait sur agents de forces de l'ordre, de mauvais stationnement et plusieurs autres infractions liées à la route.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.