Congo-Kinshasa: [Pour la régularisation de leur cas] SNEL - Les journaliers s'en vont-en guerre contre la violation de l'article 42 du code du travail

Une délégation de journaliers de la Société nationale de l'électricité (SNEL) S.A, du groupe « Ebene-Biondo et Consorts », a manifesté jeudi 3 octobre 2019, devant la primature pour solliciter l'implication du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, en vue de la régularisation de leur situation administrative par la SNEL S.A.

Cette dernière, apprend-on, les aurait utilisé durant plusieurs années comme des simples journaliers à des postes organiques, en violation flagrante des prescrits de l'article 42 du code du travail.

Dans un entretien leur accordé par le Directeur de cabinet du Premier ministre, M. David Mulonga, Président des journaliers du groupe Ebene- Diongo et Consorts, parlant au nom de son groupe, a fait savoir que sa délégation était venue dans le but de solliciter l'implication personnelle du nouveau locataire de la primature, dans leur dossier afin de trouver une solution. Au cas contraire, ces temporaires de la société nationale de l'électricité ont promis de sécher le travail et saisir personnellement, dans les jours à venir, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo. Dans leur élan, ils fustigent une procédure qui consiste à être embauché après test.

Cette délégation de journaliers de la Snel cherche à tout prix à trouver la réponse concernant leur déclaration commune lue le week-end dernier, à laquelle ils dénonçaient le comportement des dirigeants de leur entreprise.

Au sortir de leur rencontre avec le Chef de Cabinet du Premier Ministre, David Mulonga a déclaré : «Nous avons échangé avec le Directeur de cabinet du Premier ministre, toujours autour de notre situation. Nous sommes journaliers de la Snel ayant été utilisés en violation flagrante de l'article 42 du code du travail. ... Or, la loi dit qu'on ne peut pas utiliser un journalier à des postes d'emploi permanent. La Snel a effectué des audits sur notre utilisation dont le rapport a confirmé que c'est en violation de la loi qu'ils nous ont utilisés, nous demandons à la Snel de régulariser notre situation directement, sans passer par un quelconque test».

A noter qu'à l'instar de la gratuité de l'enseignement de base qui continue à soulever les vagues sur toute l'étendue du territoire nationale, plusieurs autres défis attendent également le gouvernement Ilunga Ilunkamba, entre autres, l'amélioration de condition de travail des fonctionnaires de l'Etat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.