Congo-Kinshasa: Signal fort lancé à partir de Bukavu - Le Chef de l'Etat prêt à mourir pour la paix

8 Octobre 2019

Arrivé à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, hier lundi 07 octobre 2019 au milieu de l'après-midi, en provenance de Kinshasa, le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a été accueilli par une immense foule à partir de l'aéroport de Kavumu, laquelle s'est transformée en marée humaine indescriptible, qui l'a accompagné jusqu'à la place de l'Indépendance, où était prévu un meeting populaire.

S'adressant au public, peu après le mot d'introduction de son Directeur de cabinet, Vital Kamerhe, il a réitéré le credo de son quinquennat, à savoir la recherche du bien-être du Congolais, dont la réalisation exige de relever le défi de la paix.

A propos de la paix, Félix Antoine Tshisekedi a martelé ne ménager aucun effort pour l'entretien des FARDC (Forces de la République Démocratique du Congo), de manière à les placer au top niveau, afin qu'elles soient en mesure d'imposer la paix sur l'ensemble du territoire national. Le Président de la République a clamé, haut et fort, qu'il était prêt à mourir pour la paix, une paix définitive pour les fils et filles de la République Démocratique du Congo.

Le meeting de Bukavu était également l'occasion, pour le Chef de l'Etat, de confirmer la gratuité de l'enseignement de base, devenu réalité depuis l'ouverture de l'année scolaire en cours, le 2 septembre dernier. Cette option a été levée, a-t-il indiqué, en vue de soulager les souffrances des parents condamnés à supporter, pendant des années, les frais de motivation et primes des enseignements, alors que cette charge relève de la responsabilité de l'Etat.

Son objectif, a-t-il souligné, est d'appliquer, dans les années à venir, la gratuité au niveau de l'enseignement secondaire et supérieur, notamment par la restauration de la bourse d'études pour les universitaires congolais.

Félix Antoine Tshisekedi a partagé, avec les Bukaviens, son souci de voir la jeunesse congolaise bénéficier d'une formation de qualité, afin qu'elle soit à même de répondre aux défis du futur, dont celui du numérique.

F. Tshisekedi, Kabila, Kagame, Nkurunziza, Uhuru Kenyatta et Obasanjo à l'inauguration du laboratoire agricole de Kalambo

On signale que le Chef de l'Etat séjourne depuis hier à Bukavu dans le cadre de la cérémonie d'inauguration d'un laboratoire agricole pimpant neuf à Kalambo, une localité située à 25 kilomètres de Bukavu et logé à l'Institut Weza. Construit par l'International Institute of Tropical Agriculture (IITA) ou Institut International de l'Agriculture Tropical, basé au Nigeria, ce nouveau centre de recherches agricoles a bénéficié du financement de la Banque Africaine de Développement et de la Banque Mondiale. Cet ouvrage est cité comme le second laboratoire agricole moderne du continent africain.

Compte tenu de son rayonnement sous-régional, sa mise en service, pour la première fois, connaître également la participation des présidents Paul Kagame du Rwanda, Pierre Nkurunziza du Burundi et Uhuru Kenyatta du Kenya. Il y a lieu de signaler aussi la présence des présidents honoraires de la RDC, Joseph Kabila, et du Nigeria Olusegun Obasanjo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.