Cameroun: S'achemine-t-on vers l'amnistie générale ?

8 Octobre 2019

La revendication s'est subtilement répandue après le libération des prisonniers de la crise anglophone ainsi que celle des militants du MRC et alliés. Elle prend corps progressivement dans la presse. Un nouveau front s'ouvre.

Dialogue National

Le Grand Dialogue Nationale a-t-elle fini de rendre sa copie ? Dans la dynamique de la décrispation de la situation sociopolitique tendue en raison des crises dans les régions du NOSO et les revendications post électorales, Paul Biya a ordonné la libération les personnes arrêtées. Du coup, depuis quelques jours, des voix s'élèvent. Pour que « la décrispation de la situation sociopolitique soit totale, le pardon doit être total » Tous les prisonniers qui ont commis des crimes doivent bénéficier du pardon présidentiel.

Opération Epervier.

Du coup, on pense à une autre catégorie de prisonniers. Ceux qui ont commis un crime économiques. Ils sont nombreux, des hauts cadres de l'administration, des Directeurs généraux d'entreprises d'Etat, des anciens ministres, premiers ministres et secrétaires généraux de la présidence de la république arrêtés dans le cadre de l'opération d'assainissement des mœurs publics baptisée « opération épervier » Sur le compteur, des centaines de milliards détournés des caisses de la fortune publique. Une juridiction spéciale le Tribunal Criminel Spécial a été créée pour les juger. Le peuple a crié : Remboursez ! Ils croupissent dans les geôles, pour le forfait de « crime économique »

Amnistie générale.

Amnistie générale pour tous les prisonniers. La presse est revenue sur le sujet. En comparant les crimes, leurs conséquences et les contextes Pour le journal l'Anecdote, l' « impératif d'une amnistie générale » se pose. Apres les mesures d'abandon des poursuites prise contre les prisonniers de la crise du NOSO et la libération des militants du MRC, Paul Biya est interpellé. Ces mesures « suscitent de vives réactions dans l'opinion publique et appellent l'attention particulière du chef de

l'Etat » Le journal Infomatin est plutôt incisif, polémiste « Apres qu'ils ont tout détruit dans le NOSO, saccagé les ambassades du Cameroun à l'étranger, Paul Biya les a libérés » Le journal interroge : Et les autres alors ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.