Congo-Kinshasa: « Gardien de la terre » - Une nouvelle plateforme internationale pour éduquer les jeunes

8 Octobre 2019

Les relations entre la République Démocratique du Congo et la République Française sont au beau fixe. Raison pour laquelle, une délégation des citoyens français conduite par l'élu de la municipalité de Château -Thierry, Félix- Bokassia, séjourne à Kinshasa. L'objectif de cette mission était de prendre part au Festival de solidarité qui a eu le jeudi 03 octobre 2019, à l'EP 1 et 4 Mombele, Saint Félix.

C'est dans le but d'échanges, de collaboration et de sauvegarde des cultures française et congolaise au profit de la jeunesse de ces deux Etats que la plate-forme : « « Gardien de la Terre » était mise en place.

Créé depuis quelques années, "Gardien de la Terre" signifie garder le pays, la culture, la terre, son environnement scolaire, son lieu habitation. Elle se veut une plateforme d'éducation, d'échange d'expériences, de civilisations et de cultures au profit des générations futures.

D'entrée de jeu, un poème rédigé par Sabine Stourbe a été déclamé par elle-même et des élèves de ces deux écoles. Elle met en exergue les mémoires blessées. Son voeu est d'éliminer les réalités négatives vécues par les peuples lors de la colonisation. Pour ce faire, elle a réuni les pensées d'une multitude d'auteurs. Elle a, en outre, souligné qu'elle organise un festival en France qui sera artistique, pédagogique, et autre.

« Je suis un élu en charge de la coopération décentralisée et solidarité internationale. Dans ma ville, on organise aussi le festival de solidarité. L'objectif, c'est de nous solidariser dans ce sens que nous sommes des êtres humains, nous avons des différences. Dans ces différences il y a des complémentarités.

Au-delà, on met en place une équipe de solidarité, d'appui institutionnel, mais on se dit qu'à Kinshasa, comment faire pour aider les Congolais comme les Français dans cette amitié franco-congolaise. On peut développer différents domaines, à savoir l'éducation, l'agriculture, la santé... .dans l'intérêt des uns et des autres», a indiqué l'élu de Château- Thierry, Félix Bokassia, conseiller municipal, délégué aux jumelages, à la coopération décentralisée et à l'animation des lieux de vie.

Selon lui, la RDC a des valeurs à apporter à la France, à savoir l'hospitalité, le sourire d'ensemble, etc. Le sourire est un symbole de la paix. Il y a une multitude de valeurs congolaises que l'on peut exporter en France: la façon de manger, de s'habiller. D'ailleurs aujourd'hui en France, il y a pas mal de Français qui veulent s'habiller comme des Congolaises. Ces échanges vont créer une symbiose culturelle.

Contents de cette visite, le préfet Frère Flavien Mvita et Jean Albert Kananga ainsi que le point focal RDC de la plate-forme Gardien de la Terre, Jean Claude Monsengwo Iziasuma ont, dans leurs communications, remercié les partenaires pour la réalisation dans un avenir proche de la construction d'une bibliothèque. Car, il est prévu un don de 24.000 livres pour les enfants de la RDC ainsi que le forage d'eau dans cette école. Un autre lot sera envoyé au collège Boboto et aux écoles du plateau de Bateke.

Voici l'extrait du poème

« Nous savons aujourd'hui que les théories des siècles passées, qui voulaient hiérarchiser les êtres humains, sont des théories racistes, inhumaines et infondées, conceptualisées par des êtres qui proposaient des solutions monolithiques à la complexité du monde.

La couleur de la peau, savons-nous aujourd'hui, n'est due qu'à la mélanine, cette hormone dans le corps qui pigmente la peau de manière à la protéger des rayons du soleil.

Jouons une dernière fois, voulez-vous bien, le jeu de la couleur des peaux qui a séparé l'humanité. Vous allez voir vous-mêmes que ce tri là des êtres humains, selon les couleurs de la peau, va nous obliger à des généralisations et des regroupements de cultures différentes géographiquement éloignées et culturellement très singulières... . ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.