Cote d'Ivoire: Equitation (adhésion de la Côte d'Ivoire à la Fei) - La mission d'inspection repart satisfaite

Du vendredi 4 au lundi 7 octobre, une mission d'inspection de la Fédération équestre internationale (Fei) a séjourné en Côte d'Ivoire.

Jean-Philippe Camboulives, directeur du développement et Mary Binks, membre du bureau exécutif de la Fei, présidente du Groupe 9 (Afrique), sont venus tester les aptitudes de la Côte d'Ivoire à faire partie de la Fédération internationale de la discipline.

« La Fédération ivoirienne et son président, Stéphane Ouégnin, ont sollicité la Fei à cet effet et nous avons été désignés pour faire la visite de terrain en vue de valider l'adhésion de la Côte d'Ivoire », a précisé Jean-Philippe Camboulives, chef de la délégation.

Les deux experts internationaux, dès leur arrivée en terre ivoirienne, ont rencontré le ministre des Sports, Danho Paulin et son directeur de cabinet, François Alla Yao, au cabinet ministériel, au 3e étage de l'immeuble Sogefiha, au Plateau. L'occasion pour eux de se faire une idée des ambitions sportives du pays et surtout de l'aspect éducatif du sport, un volet cher à la Fei.

A ce propos, la délégation de la Fei a été édifiée à l'Institut national de la jeunesse et des sports (Injs). L'institution dont la vocation est de former aux métiers du sport a déballé le plan commun de développement élaboré avec la Fédération ivoirienne d'équitation, à travers la convention qui lie les deux parties. Ils ont pu visiter sur place le site dédié à la formation et à la pratique de la discipline dans cette grande école.

« En 4 jours, nous avons vu beaucoup de choses, notamment des clubs bien structurés et de haut standing. Nous avons rencontré un président de Fédération et des responsables de club passionnés. Et lundi, nous avons terminé par des échanges fructueux avec le Comité national olympique (Cno).

L'équitation est un sport olympique. Il était question qu'en plus de la demande de la Fie et des documents présentés, à savoir, la délégation de pouvoirs de l'Etat et le récépissé ministériel, on vérifie qu'elle est aussi membre du Comité national olympique », a indiqué Jean-Philippe Camboulives. Les deux émissaires de la Fei se sont dit satisfaits au terme de la visite.

Avec cette adhésion de la Fédération ivoirienne à la Fei, la Côte d'Ivoire entre dans une autre dimension. « Désormais, les cavaliers ivoiriens se voient offrir la possibilité de participer aux compétitions internationales. Parce que pour pouvoir le faire, il fallait que le pays soit reconnu par la Fei.

En entrant dans cette grande famille, la Côte d'Ivoire bénéficie d'un support et d'un soutien, au même titre que tous les autres pays membres, pour la formation des officiels et des entraîneurs », révèle Jean-Philippe Camboulives.

Au grand bonheur du président Stéphane Ouégnin et son staff qui, à mi-mandat, ont réalisé près de 80% de leurs objectifs. Sauf cataclysme, les Ivoiriens devraient fêter leur entrée lors du congrès mondial, en novembre, à Moscou, en Russie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.