Angola: La campagne «Nacer livre» lancée à Cabinda

Cabinda — Le plan opérationnel de la campagne Nascer livre (Naître libre ), qui vise à éliminer la transmission du VIH / sida de la mère à l'enfant, a été lancé mardi à Cabinda.

Le plan opérationnel de la campagne "Nascer livre" est subdivisé en quatre axes, qui définissent la prévention primaire des maladies, le programme d'interruption de la transmission verticale, le traitement en pédiatrie et les soins de longue durée.

Un suivi du traitement des patients, avec suffisamment de médicaments, des unités de santé et des hôpitaux, faisant référence à la mobilisation des moyens et des biens essentiels, est inclus dans le plan de soutien aux patients atteints du VIH / SIDA.

La campagne nationale «Nascer livre» a été lancée en décembre 2018 à Luena (Moxico) par la Première Dame de la République d'Angola, Ana Dias Lourenço, dans le cadre d'un projet évalué à plus de 262 millions de kwanzas.

Lors du lacement, la coordinatrice provinciale du projet, Maria Mussango Nhunga, a déclaré qu'à Cabinda, le programme d'élimination de la transmission de la maladie de la femme enceinte à l'enfant existe depuis le début de 2001, avec sept bureaux de santé intégrant 28 services de consultations prénatales dans les quatre municipalités. Maria Mussango Nhunga s'est engagée à mener la campagne «Nascer livre» en contribuant à l'amélioration de la qualité de vie de la population, en particulier des femmes et des enfants.

En 2018, les services de santé de la province ont enregistré 189 cas positifs sur 19 000 tests effectués sur des femmes enceintes. Les femmes enceintes positives ont adhéré au traitement antirétroviral.

Au cours de la période en question, 22 000 femmes enceintes ont participé à des consultations prénatales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.