Congo-Kinshasa: Proche de Moïse Katumbi, Salomon Idi Kalonda récupère enfin son passeport congolais

Après une longue attente, Salomon Idi Kalonda Della, communément appelé Salomon SK Della, conseiller financier de Moïse Katumbi, un pion majeur dans le cercle fermé du président d'Ensemble pour le changement, a enfin obtenu son passeport congolais.

Son retour en République démocratique du Congo est donc imminent. Après plusieurs mois de négociations avec les autorités congolaises, Salomon Idi Kalonda Della, principal conseiller de l'opposant Moïse Katumbi, a obtenu son passeport, début octobre, en marge de la visite du chef de l'Etat Félix Tshisekedi à Bruxelles, confirme Jeune Afrique.

Son absence aux côtés de Moïse Katumbi, lors du retour triomphal de l'opposant à Lubumbashi après quatre ans d'exil, en mai dernier, avait été largement commentée. Près de cinq mois plus tard, Salomon Idi Kalonda Della a, finalement, obtenu son passeport congolais. Le principal conseiller de l'opposant congolais - il est aussi le directeur financier du TP Mazembe, le club de l'ancien gouverneur du Katanga - s'est vu remettre le précieux document lors du dernier séjour à Bruxelles de Félix Tshisekedi.

C'est par son compte twitter que le financier de Katumbi s'est chargé d'annoncer la nouvelle. « Après une longue attente, j'ai enfin reçu mon passeport. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu durant cet exil », écrit-il.

Toujours fidèle à son mentor, Moïse Katumbi, Salomon Idi promet de rentrer le plus rapidement possible en RDC pour poursuivre le combat. «Je salue la décrispation politique prônée par le chef de l'Etat et vais rentrer en RDC bientôt pour y poursuivre la lutte au sein de l'opposition aux côtés de Moïse Katumbi », promet-il.

Soupçonnant une main noire derrière ce dossier de confiscation du passeport de leur président, les membres de Parti national pour la démocratie et le développement (PND), le parti de Salomon Idi Kalonda, avaient organisé des manifestations en septembre dernier dans la capitale provinciale du Nord-Kivu pour réclamer le retour de leur leader, contraint à l'exil après le retour au pays du président de Ensemble pour le changement.

« Nous réclamons la restitution du passeport de Salomon SK Della pour qu'il revienne exercer son travail politique au Pays. Il y a des gens qui ont confisqué illégalement son passeport et il y a une main noire politique qui bloque ce dossier », avait déclaré à Goma Me Maris Mambo.

L'homme qui parle à l'oreille de Moïse Katumbi est son conseiller politique principal et spécial. Courtois, calme et serein, Salomon Idi Kalonda Della ferraille en silence. Le président du PND, membre de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi, n'a pas pris place à bord du jet qui l'a ramené à Lubumbashi, le 20 mai 2019. Quelques jours avant le retour, du chairman, le message de Félix Tshilombo est tombé comme un couperet. Tout le monde peut embarquer sauf Salomon Idi Kalonda Della. Après moult conciliabules, le conseiller spécial a pris la décision de ne pas bloquer Moïse Katumbi et les autres. Il a décidé de rester à Bruxelles en Belgique.

Il aura donc attendu cinq mois pour obtenir enfin son passeport. Tout s'est dénoué à Bruxelles, lors du dernier voyage du chef de l'Etat. Dans les prochains, Salomon SK Della va retrouver le « Boss » dans son quartier général de Lubumbashi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.