Togo: 0,2 %, Demba Tignokpa est indignée

Elle est la ministre en charge de la Planification du Développement. Par une comparaison des chiffres, la membre du gouvernement Klassou, Ayawovi Demba Tignokpa, est indignée par les miettes de crédits qui sont attribués au secteur agricole près des banques au Togo.

De par son constat, ce secteur qui représente les 40% du PIB et occupe 60% de la population, mérite un sort meilleur que ce qui lui est réservé jusqu'en ce moment.

Il est ressorti de son constat que seulement les crédits à l'Agriculture ne représentaient que 0,2% du total des financements bancaires octroyés jusqu'à fin Juin dernier au Togo, soit un an après le lancement en grande pompe du MIFA (Mécanisme Incitatif du Financement Agricole).

Ce qui est bien loin des espérances du gouvernement togolais qui entend au travers de ce mécanisme rehausser les crédits consacrés au secteur agricole jusqu'à hauteur de 5% d'ici 2020.

A regret, il est relevé que, fidèles aux sessions précédentes « les financements demeurent peu orientés vers l'habitat et l'agriculture, en dépit de l'importance de ces secteurs dans le développement économique et social du pays ».

Un appel a donc été lancé aux institutions bancaires et autres acteurs afin que tout soit mis en œuvre « pour relever le niveau des nouvelles mises en place de crédits et changer la structure de financement au profit des secteurs porteurs d'une croissance inclusive, surtout les secteurs de l'habitat et de l'agriculture ».

On espère que c'est un appel qui ne sera pas un nouveau cri dans le désert et que les institutions bancaires faciliteraient encore plus les choses pour les jeunes entrepreneurs agricoles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.