Togo: Mutualisation de la sécurité et du renseignement

9 Octobre 2019

La troisième session de la commission mixte Burkina-Faso-Togo a pris fin mardi soir à Lomé. Quatorze accords de coopération ont été signés dans différents domaines.

Les documents concernent la diplomatie, l'agriculture, la coopération militaire, transfrontalière et décentralisée, l'eau, l'environnement et la santé.

'La mise en œuvre de ces accords contribuera sans doute au raffermissement des liens circulaires déjà existant entre nos deux Etats et va renforcer la coopération et l'intégration de l'axe Ouagadougou-Lomé', a déclaré Alpha Barry, le ministre Burkinabè des Affaires étrangères.

Les deux pays vont également procéder à l'actualisation du mémorandum d'entente en matière de sécurité et de renseignement.

C'est un volet important de la coopération. Le Burkina Faso est en proie à l'insécurité en raison d'attaques terroristes de plus en plus fréquentes. En raison de la porosité des frontières, le Togo ne peut se considérer totalement à l'abri.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.