Afrique de l'Ouest: Les indices BRVM 10 et BRVM Composite terminent en baisse la semaine passée

Selon le rapport d'analyse boursière de Bloomfield Investment Corporation, une agence de notation panafricaine spécialisée dans l'évaluation du risque de crédit, basée à Abidjan, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 30 Septembre au 04 octobre en baisse, en affichant 136,48 points pour l'indice BRVM 10 (-0,05%) et 142,35 points pour l'indice BRVM Composite (-0,34%).

La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 4 238 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 1 927 millions de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (58%), « Finances » (19%) et « Industrie » (14%).

Le titre CFAO CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 13,33%, tandis que le titre BOA ML affiche la plus forte baisse avec une chute de 29,69%.

Sur le marché des matières premières, les cours du pétrole brut et du caoutchouc enregistrent des baisses significatives en une semaine (respectivement de 5,68% et de 5,46%).

Sucrivoire : Un résultat net négatif en 2018

Au terme de l'année 2018, le chiffre d'affaires de SUCRIVOIRE s'établit à 56,2 milliards de francs CFA. Il affiche ainsi une légère hausse de 25,2 millions de francs CFA comparativement à son niveau à fin 2017.

Quant au résultat net de l'entreprise, il devient déficitaire et s'élève à -301,2 millions de francs CFA en 2018, contre un bénéfice de 3 147 millions de francs CFA l'année précédente.

SUCRIVOIRE justifie cette perte par la contraction de sa production en 2018 (en raison de la maladie du virus de la mosaïque de la canne à sucre) qui l'a contrainte à vendre du sucre importé dont les marges commerciales sont quasiment nulles.

La baisse du résultat net de SUCRIVOIRE est observable depuis 2016 et affecte négativement l'évolution du cours de son action sur le marché boursier.

Le cours du titre se situe à 650 francs CFA à la clôture de la séance du 04 octobre 2019, contre 950 francs CFA à l'entame de l'année, soit une moins-value -31,58%.

La tendance baissière du cours de l'action devrait se poursuivre au dernier trimestre 2019, en lien avec les résultats annuels de 2018 (certifiés) décevants publiés au début du mois d'octobre 2019, et surtout les difficultés rencontrées par l'entreprise dans l'atteinte de ses objectifs annoncés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.