Congo-Kinshasa: Non à la corruption, à l'impunité,... - Lamuka mobilise pour la marche du CLC

Comme à la fin de l'année 2019, la Coalition Lamuka, bien que réduite à quatre figures, n'entend s'écarter de la démarche du Comité Laïc de Coordination, CLC, aussi longtemps qu'elle cadre, par ricochet, avec sa vision, du moins, avec l'intérêt de la population.

Dans son communiqué rendu public ce mardi 8 octobre 2019, Lamuka exprime entièrement son soutien à la marche du CLC prévue le 19 octobre prochain, pour dénoncer la corruption dans le pays. «Tous ensemble, disons non à l'impunité, non aux détournements, non à la corruption institutionnalisée et non à la mauvaise gouvernance dans notre pays», lance cette plateforme politique à toute la population congolaise qu'elle invite à participer massivement à cette croisade des Laïcs catholiques.

Bemba, Muzito, Fayulu et Katumbi dénoncent l'absence des signaux clairs de la part de l'actuel régime Tshisekedi, dans le sens d'éradiquer la corruption, sous toutes ses formes, sur toute l'étendue du territoire national. D'après ces quatre leaders, la réelle alternance pour laquelle le peuple congolais s'était mobilisé en allant aux urnes le 30 décembre 2018 ne se concrétisera pas tant que les germes de la corruption persisteront et continueront à gangréner la société congolaise. Et, eu égard à ceci, ils invitent les congolais de tout bord à réaliser le serment de l'hymne national, en redressant leurs fronts longtemps courbés, pour protéger leur avenir et celui des générations futures qui, faut-il le souligner, suit une mauvaise route vraisemblablement estampillée aux couleurs de la corruption.

Soutenant cette démarche des Laïcs catholiques, Lamuka convie la population à prendre part massivement à cette marche du 19 octobre prochain, pour dire non à l'impunité, à la corruption, aux détournements et à la mauvaise gouvernance de la chose publique. « Ainsi, le Présidium de LAMUKA rappelle la teneur de son communiqué du 29 septembre dernier et invite, par conséquent, les congolaises et congolais, sur toute étendue de la République, à s'approprier la croisade du Comité Laïc de Coordination, CLC en sigle, contre la corruption en prenant massivement part à la manifestation qui sera organisée le 19 octobre prochain», rapporte le communiqué de cette plateforme.

Dans la foulée du vent de la gratuité de l'enseignement de base, effectif dans certaines écoles, et encore tumultueux dans d'autres, cette coalition appelle les parents ainsi que les enseignants à faire leurs cette croisade du CLC, en vue de favoriser la concrétisation idoine de cette prescription de l'article 43 de la Constitution. «Lamuka demande particulièrement aux parents et aux enseignants de soutenir cette manifestation pour la concrétisation de la gratuité de l'enseignement qui ne peut être effective suite aux dépenses inconsidérées et à la corruption généralisée», indique le même communiqué.

Aussi, le CLC mène-t-il des manifestations, dans cette ligne droite, jusqu'à ce que des éclaircissements seront livrés concernant l'affaire des 15 millions de dollars américains et que les juges de la Cour constitutionnelle vont démissionner.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.