Madagascar: Grâce présidentielle - Le projet de décret remis à la Présidence

Andry Rajoelina persiste et signe dans sa démarche visant à désengorger les prisons de Madagascar.

Le Chef de l'Etat a donné des consignes strictes aux ministres concernés afin de fournir tous les efforts pour le respect des droits humains et des droits des détenus. Aussi, le régime avance-t-il dans la mise en œuvre de nombreux projets liés à la construction de nouvelles prisons, notamment celle de Volamena dans la Commune d'Ambalakely à Fianarantsoa, et l'instauration de nouvelles infrastructures pour l'Administration pénitentiaire. Pas plus tard que la semaine dernière, le ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo a assisté à la cérémonie d'inauguration et de pose de premières pierres pour la construction d'un nouveau bâtiment à l'Ecole Nationale de l'Administration Pénitentiaire à Antetezambaro. Une occasion pour le Garde des Sceaux d'annoncer la tenue prochainement d'un concours pour le recrutement de 350 nouveaux agents pénitentiaires.

Validation. Dans le cadre du processus de désengorgement des prisons, l'équipe du Ministère de la Justice a déjà pu finaliser le projet de décret relatif à une grâce présidentielle, conformément à ce qu'a annoncé le président Andry Rajoelina durant sa dernière descente dans la Province de Fianarantsoa. Selon les explications, le texte en question, ainsi que la proposition y afférente, auraient déjà été déposés auprès de la Présidence de la République. Il ne reste plus donc que la validation du texte par le Chef de l'Etat qui est actuellement en voyage officiel à Lyon, France pour assister à une conférence mondiale sur la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

Pour l'heure, le nombre des prisonniers bénéficiaires de cette grâce présidentielle n'a pas été dévoilé. Cependant, du côté du Ministère de la Justice, l'on affirme, conformément à ce qu'a déjà annoncé le président de la République, que ceux qui ont commis un crime de sang et ceux qui sont impliqués dans des affaires de détournement des deniers publics vont être écartés dans l'application de cette décision.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.