Tunisie: Le conseil de l'ISIE récense1592 irrégularités avant l'annonce mercredi des résultats préliminaires complets des législatives

Tunis — Le Conseil de l'Instance Supérieure Indépendante des élections (ISIE) a tenu mardi une longue réunion pour examiner les rapports sur les irrégularités liées aux élections législatives d'un point de vue juridique et des règles de conduite du scrutin.

Ces rapports émanent des structures de contrôle et d'observation relevant de l'ISIE et de la Haute autorité indépendante pour la communication audio-visuelle (HAICA) qui ont relevé 1592 infractions, dont 238 violations considérées comme "graves" par les observateurs, avant l'annonce des résultats préliminaires complets mercredi soir, apprend l'agence TAP auprès du membre de l'ISIE, Adel Brinsi.

"L'Instance des élections a achevé le dépouillement du vote et le nombre de sièges des listes dans chacune des 33 circonscriptions, des statistiques qui ont été affichées sur les écrans au centre de presse de l'ISIE au palais des congrès, en attendant la proclamation des résultats lors d'une conférence de presse prévue mercredi à 19h00", a-t-il précisé.

Adel Brinsi a indiqué qu'un total de 118 infractions ont été soumises au ministère public.

Il a affirmé que le Conseil de l'ISIE envisageait la possibilité d'annuler des votes ou des sièges pour certaines listes, dans le cas de preuves convaincantes de graves infractions, telles que la violation du silence électoral, l'achat de voix et l'influence sur les électeurs et autres, auquel cas, un nouveau décompte les voix doit être effectué dans les circonscriptions concernées.

Le membre de l'Instance électorale a exclu que les ajustements aient une incidence sur l'ordre des listes gagnantes, même sous forme d'annulation de votes.

Les résultats partiels placent Ennahda en tête, suivi du Cœur de la Tunisie et de la coalition Al Karama, rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.