Algérie: La BAD approuve 13,2 millions de dollars pour le développement de l'aquaculture

Alger — La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé 13,2 millions de dollars pour la pêche durable, le développement de l'aquaculture et la gestion des bassins versants au Malawi, a indiqué mercredi l'Institution africaine.

Ce projet de pêche durable, de développement de l'aquaculture et de gestion des bassins versants fournira une infrastructure permettant d'accroître la productivité de la pêche et l'accès aux marchés, a précisé la même source dans un communiqué publié sur son site web.

L'approbation du projet par le conseil a été accordée le 2 octobre 2019.

Le projet devrait contribuer à des régimes alimentaires nutritifs, à la création d'emplois le long de la chaîne de valeur du poisson et à la résilience climatique dans les principaux bassins versants.

Son coût est estimé à 14,57 millions de dollars, dont un prêt FAD de 8,98 millions de dollars et un don de 4,21 millions de dollars, tandis que le gouvernement du Malawi contribuera 1,38 million de dollars.

Le projet devrait bénéficier directement à 20 000 résidents des régions riveraines des lacs et des terres environnantes, ainsi qu'à 250 000 transformateurs, vendeurs, détaillants et stagiaires, dont beaucoup sont des jeunes et des femmes de la chaîne de valeur.

Selon la BAD, les interventions du projet porteront sur 11 districts riverains et 3 autres que sur les rives du lac, y compris l'ensemble des bassins des lacs Malawi et Chilwa, une partie du réseau hydrographique de la rivière Shire et des zones de montagne sélectionnées selon une approche éco systémique.

Il est également souligné que 75% des bassins versants transfrontaliers se trouvent au Malawi et constituent des zones critiques de reproduction et de croissance des poissons.

Les autres avantages escomptés sont les revenus durables tirés de la pêche, la récupération accrue des stocks de Chambo ( espèce de poisson) et revenus plus élevés de la valeur ajoutée (transformation, stockage et activités de marketing connexes).

"L'accès accru à la consommation de protéines de poisson au niveau des ménages améliorera la nutrition dans la région", note la BAD.

"La Banque s'est engagée à aider nos pays membres régionaux à utiliser leurs ressources de pêche vivantes. C'est essentiel pour créer des régimes alimentaires sains et une consommation locale, faciliter le commerce régional et améliorer la qualité de la vie, en particulier pour les jeunes et les femmes de la chaîne de valeur du poisson", déclaré le Dr Ahmed Khan, coordinateur principal de l'économie bleue de la Banque.

Les ressources approuvées serviront à promouvoir le développement national du Malawi, comme indiqué dans sa politique nationale des pêches et de l'aquaculture, sa stratégie de croissance et de développement (MGDS III) et la vision 2020 du Malawi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.