Afrique: Cybercriminalité - L'Afrique de plus en plus vulnérable

Le continent africain est le plus exposé en matière de cybercriminalité, a déploré un spécialiste du numérique au quatrième Africa cybersecurity conference (ACC) tenu à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

"L'Afrique est le continent le plus exposé à la cybercriminalité. Le taux de vulnérabilité des infrastructures numériques est de 83 %, laissant une porte ouverte pour pourvoir infecter les équipements", a déclaré James Claude, président-directeur général de Global voice group, qui fournit des solutions numériques à des agences de régulation, des banques centrales, en particulier en Afrique.

Pour lui, l'Afrique doit "investir considérablement dans la cybersécurité si elle veut aborder sereinement la quatrième révolution industrielle". La "cybersécurité est incontournable pour les quatre cents millions d'utilisateurs de téléphones mobiles en Afrique".

En Afrique subsaharienne, plus de 10 % des transactions se font par transfert ou paiement sur téléphones portables. Six cent cinquante millions de dollars au Nigeria et deux cent cinquante millions de dollars au Kenya, selon les chiffres officiels fournis lors de la rencontre. "C'est un phénomène important. C'est une menace qui peut freiner le développement de l'économie numérique en Afrique" , a martelé James Claude.

Les participants ont insisté sur le rôle que devrait "jouer l'État pour booster l'investissement dans la formation des jeunes et la création d'universités " dans ce domaine.

Tagged:

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.