Congo-Brazzaville: Education - Les animateurs des centres d'alphabétisation et de rescolarisation en formation

Un atelier de renforcement des capacités de cent cinquante acteurs de l'éducation non formelle, en prélude à la rentrée pédago-andragogique 2019-2020 qui aura lieu dans quelques jours, se tient à Brazzaville et à Pointe-Noire.

« Cette formation permettra de disposer des ressources humaines de qualité capables de relever les défis du système éducatif non formel », a expliqué la directrice générale de l'Alphabétisation et de l'éducation non formelle, Laure Matongo, à l'ouverture de la formation, le 9 septembre, à Brazzaville.

Les stratégies de pérennisation des centres d'alphabétisation et de rescolarisation, l'utilisation des programmes référentiels en rescolarisation et en alphabétisation font partie des thèmes qui seront débattus pendant la formation.

Selon Laure Matongo, cette formation est un moment de grandes réflexions avant la mise en œuvre des réformes envisagées pour rendre solide la formation de l'alphabétiseur.

« Il s'agit d'élargir l'horizon de nos connaissances, en vue d'amplifier les performances de nos centres d'alphabétisation pour atteindre l'objectif zéro analphabète au Congo », a-t-elle indiqué.

Les formes et contenus traditionnels d'apprentissage ne répondent pas à la nouvelle complexité ni à la dynamique des conditions sociales, a-t-elle poursuivi. Il faut donc un nouveau type d'enseignant surtout en éducation non formelle.

Ouvrant les travaux de cette formation, le directeur de cabinet du ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Adolphe Mbou Maba, a indiqué que le système éducatif non formel, à l'instar du système formel, souffre de beaucoup de carences et d'insuffisances organisationnelles et fonctionnelles, notamment les approximations dans les pratiques administratives et pédago-andragogiques, du fait de la déqualification avérée d'un certain personnel qui alimente tous les dysfonctionnements. « Nous avons l'impérieux devoir d'apporter des réponses adéquates à ces malfaisances administratives, techniques et professionnelles », a-t-il fait savoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.