Soudan: Le Cabinet ordonne l'arrêt immédiat de l'utilisation du mercure et du cyanure

Khartoum — - Le Conseil des Ministres a donné des Instructions Mercredi lors de sa réunion périodique dirigée par le Premier ministre Abdallah Hamdok, selon lesquelles l'Utilisation de Mercure et de Cyanure devait être Immédiatement arrêtée dans les Opérations Minières.

Le Conseil a également ordonné la Modification de l'Accord avec les Entreprises du Secteur Minier.

Le Cabinet a déclaré qu'une part des Entreprises générant des Bénéfices devait être allouée au Développement des Communautés Locales en plus de la Création d'un Fonds de Développement dans les Zones Minières.

C'est ce qui est arrivé lors de l'examen par le Conseil des Ministres des Incidents Survenus récemment dans la ville de Taludi, dans le Sud-Kordofan.

Le Ministre de la Culture et de l'Information, Faysal Mohamed Saleh, a expliqué dans une déclaration à la presse que toutes les Informations Disponibles ne garantissaient pas de Morts. Cependant, il a déclaré qu'il y avait des cas de Blessés.

Le Ministre a admis que le Gouvernement était responsable de ralentir le traitement de la question et a ajouté que la Population restait assise longtemps dans la Région sans Intervention des Autorités.

Le Ministre a annoncé que le Conseil des Ministres avait arrêté le Travail des Entreprises et nommé des Superviseurs Environnementaux parmi les Fils de la Région pour observer le Travail des Processus Miniers et a également signalé tout Cas de Violation pouvant Nuire à l'Environnement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.