Burkina Faso: Cohésion sociale - Les 11 sages de l'appel de Manéga

Lancé en juin dernier, le Comité de l'appel de Manéga dont l'un des objectifs est de contribuer à la construction de la paix, poursuit son petit bonhomme de chemin. Pour traduire le discours en acte, il a été institué un Panel des anciens et de personnalités. La liste de ces sages a été dévoilée le mercredi 9 octobre 2019 à Ouagadougou.

Quand on peine à trouver une solution à un problème, très souvent, le recours aux personnes du troisième âge peut se présenter comme une panacée, car elles ont une somme d'expériences à revendre. C'est d'ailleurs ce qui donne au proverbe : « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » tout son sens.

C'est ce qui explique l'institution par le Comité de l'Appel de Manéga de ce qui est appelé « Panel des anciens et de personnalités pour la paix, l'unité et la réconciliation au Burkina (PANAPAX)», entendez par là, un collège de sages ou un groupe de sages.

Le choix des 11 membres qui constituent le panel a été guidé par sept valeurs et considérations que sont : l'âge, la notoriété, l'expérience, la probité, la connaissance des hommes, l'indépendance, la neutralité.

Avant le lancement, les initiateurs de l'appel de Manéga avaient signifié que le projet se présenterait sous la forme d'un texte que signeraient 100 personnalités. Ce chiffre parce qu'il correspond au 100e anniversaire du Burkina Faso, fêté cette année.

A ce jour, selon le secrétaire général du Comité de l'Appel de Manéga, Lookman Sawadogo, l'initiative est portée par plus de 300 personnalités de tous les rangs et sensibilités de la société burkinabè tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Contrairement au chiffre 100 qui a une explication, le nombre de sages n'en a pas. « Il n'y a pas d'explication pour le nombre 11.

Les membres du Panel, présentés comme des médiateurs ou des apôtres, ont été désignés intuitu personae sur des bases saines et leur engagement dans cette noble mission s'est également fait librement et de bonne foi », a indiqué le SG.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.