Sénégal: La Poste doit se muer en conservant ses valeurs (DG)

Dakar — La Poste est appelée à s'engager dans un processus de transformation structurelle devant lui permettre de conserver ses valeurs, a souligné mercredi à Dakar, son directeur général, Abdoulaye Bibi Baldé.

"La Poste doit se transformer structurellement pour s'adapter au contexte des nouvelles technologies de l'information et de la communication, tout en gardant ses valeurs", a-t-il notamment déclaré.

Abdoulaye Bibi Baldé intervenait à une cérémonie marquant la célébration de la Journée mondiale de la poste dont le thème de cette année porte sur : "la Poste, livreur du bien au monde entier".

"Il nous faut définir une nouvelle mission qui doit nous motiver", a insisté Baldé.

Il a expliqué qu'une "réadaptation" pouvant permettre à cette société nationale de tirer "profit des énormes opportunités du numérique", devrait nécessairement passer par une "réflexion générale au tour de programmes structurants".

Le directeur général de La Poste, à cet égard, a évoqué l'impératif d'une "réforme de l'Ecole nationale de métiers de la Poste, d'une bancarisation et et un renforcement du Courrier express".

"La Poste riche de quelque 300 bureaux et agences pourrait jouer un rôle important dans l'inclusion financière de par sa proximité avec le monde rural", a fait valoir son directeur.

Le directeur de cabinet du ministre de l'Economie numérique et des Télécommunications Mor Ndiaye Mbaye a assuré de la "disponibilité de la tutelle à accompagner la Poste dans sa phase de sa transformation structurelle et de sa modernisation".

Il a néanmoins invité les autorités de la Poste à mieux "intégrer les outils modernes dans leur système d'exploitation, en proposant davantage des produits adaptés aux besoins des clients pour tenir à la concurrence sur le marché".

"Ce processus de modernisation engagé depuis 2014 devra permettre à la Poste de définir sa relation avec l'Etat et sa clientèle, mais aussi d'assainir sa comptabilité", a ajouté l'officiel du ministère de l'Economie numérique et des télécommunications.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.