Burundi: Prison à vie pour quatre meurtriers Imbonerakure

Opération de désarmement de goupes armés burundais sous la tutellle de l'ONU.

Au Burundi, quatre personnes ont été condamnées mardi 8 octobre à la prison à perpétuité pour l'assassinat en août dernier d'un militant du parti d'opposition CNL (Congrès national pour la liberté).

Les condamnés sont tous les quatre membres des Imbonerakure, le mouvement des jeunes du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Ces condamnations sont une première victoire judiciaire pour le CNL. Mais pour le porte-parole du parti d'opposition, Terense Manirambona, la justice doit encore continuer son travail d'investigation. « On aurait souhaité, dit-il, que les commanditaires puissent aussi être démasqués. »

L'assaut avait eu lieu dans la province de Muyinga dans la nuit du 18 au 19 août. Des membres du CNL avait été attaqués par des dizaines d'hommes armés de machettes et de gourdins.

L'un d'entre eux avait été tué. Les survivants avaient réussi à arrêter quatre de leurs agresseurs, les quatre personnes condamnées ce mardi.

Tous sont membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du CNDD-FDD qualifiée de milice par l'ONU. Le CNL a déjà accusé le groupe d'être à l'origine des violences contre ses permanences.

Car le parti, agréé par le ministère de l'Intérieur en février dernier, ouvre depuis quelques mois des bureaux dans les différentes provinces du pays. Et une dizaine d'entre eux ont été vandalisés.

Pour la porte-parole du CNDD-FDD, Nancy Ninette Mutoni, l'affaire dépend de la justice et n'a pas à être commentée par les partis. Elle n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.