Burkina Faso: Nouvelle ligne de front ?

10 Octobre 2019

Miné par le djihadisme, le Burkina Faso menace de s'effondrer

Un tiers de ce pays, qui est considéré comme un verrou stratégique pour bloquer l'expansion du terrorisme vers le sud, est désormais contrôlé par des groupes islamistes.

Un constat dressé jeudi par le quotidien français Le Figaro qui publie une longue enquête sur la situation sécuritaire dans ce pays.

Une préoccupation réelle à Ouagadougou, mais également dans les pays voisins.

'L'inquiétude est plus particulièrement palpable chez les gouvernements des pays côtiers (Bénin, Togo, Ghana et Côte d'Ivoire), qui se sentent désormais sous la menace des milices islamistes.

Le Burkina Faso, qui servait de tampon face aux djihadistes, apparaît aujourd'hui largement submergé, faisant de ces États une nouvelle ligne de front potentielle', écrit l'envoyé spécial du journal.

La commission mixte Togo-Brukina vient de se tenir à Lomé. Il a été convenu de développer la coopération sécuritaire et le renseignement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.