Angola: Une directrice défend l'implication des femmes aux postes de décision

Luanda — La directrice nationale des droits des femmes, de l'égalité et de l'équité entre les sexes, Julia Quitócua, a défendu la création de politiques permettant aux femmes d'exprimer leur opinion et de participer plus activement au processus décisionnel dans le pays.

S'exprimant mercredi lors de l'atelier sur la politique nationale en matière d'égalité de genre et d'équité, organisé par le ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (Masfamu), la responsable a déclaré que la couche féminine était la majorité dans le pays, de sorte qu'il serait juste de réduire les inégalités entre les sexes dans la prise de décision.

"En Angola, 76% des hommes participent au processus décisionnel, contre 24% des femmes, d'où la nécessité de parier sur les femmes pour accéder davantage à des postes de décision", a-t-elle indiqué.

Júlia Quitócua a souligné que la Politique nationale d'égalité des sexes et d'équité entre les sexes était un instrument juridique publié dans le journal officiel « Diário da República » du 24 décembre 2013 et qu'après six ans, il fallait évaluer le degré de mise en œuvre afin d'identifier de nouvelles stratégies et actions.

Selon elle, la rencontre sert à mesurer aux points focaux comment la politique génère les effets pour lesquels elle a été créée et, si nécessaire, à corriger les aspects qui ne se sont pas bien déroulés.

La responsable a ajouté que pour cela, il est nécessaire de travailler avec la famille afin que les parents comprennent que les garçons et les filles doivent avoir les mêmes chances d'aller à l'école pour pouvoir choisir ce qu'ils vont faire et se faire concurrence sur un pied d'égalité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.