Congo-Kinshasa: Session des Parlementaires Panafricains - Jeanine Mabunda prêche la solidarité africaine

Le panafricanisme est une vision à la fois sociale, économique, culturelle et politique d'émancipation des africains, qui vise à unifier, ou mieux à former une communauté en vue de travailler pour le développement collectif de l'Afrique.

D'où, à entendre parler la Présidente de la Chambre basse du parlement de la RD Congo, Mme Jeanine Mabunda Lioko, elle se présente aujourd'hui comme une fervente défenseur des idéaux qui visent la solidarité entre les populations africaines. Aujourd'hui, plus que jamais, elle est convaincue qu'avec la détermination, l'unité et le travail collectif des filles et fils du continent africain, ce berceau de l'humanité peut véritablement devenir une puissance mondiale. Loin d'en faire une illusion, le numéro un des Députés nationaux congolais l'a fait savoir à la session des parlementaires panafricains qui s'était ouverte lundi 7 octobre 2019, en Afrique du Sud.

Invitée d'honneur à cette assise, l'élue de Bumba n'avait pas tardé d'endosser sa casquette "panafricaniste" à l'instar des vaillants combattants tels que Thomas Sankara, Kwameh Nkruma, Patrice Emery Lumumba, Sékou Touré et Mandela qui, au cours de leur passage sur cette terre des hommes, ont pu démontrer à travers leurs actions, que ce rêve de développement ne peut que se réaliser dans l'unité. Pour ce faire, du haut de sa tribune, déterminée comme toujours, avec un langage persuasif, Mabunda n'était pas allée par le dos de la cuillère pour interpeler ses collègues parlementaires.

«L'Afrique dispose d'un potentiel énorme en termes des ressources humaines (sa jeunesse), des ressources naturelles, énergétiques pour apporter des réponses à ces défis. Il nous suffit de travailler avec assiduité pour que les priorités, que nous nous sommes définies prévues dans l'agenda 2063 deviennent une réalité. Nos populations africaines du Nord comme du Sud, de l'Est comme de l'Ouest ainsi que du centre nous interpellent pour que des actions soient prises pour améliorer leur quotidien », a-t-elle fait savoir avec conviction.

Dans cette même optique, pour la Présidente de la Chambre basse du parlement, l'océan atlantique et la mer méditerranée sont aujourd'hui des cimetières pour la jeunesse africaine. « Comme dirigeants, nous avons le devoir d'offrir à cette jeunesse des opportunités en termes d'emploi pour que soit bannie la peur du lendemain », suggère-t-elle. Et d'ajouter : "Il est certes vrai qu'en tant qu'organe de l'Union Africaine, en attendant la ratification par les Etats membres du protocole Malabo qui confère le pouvoir législatif au Parlement Panafricain, il vous appartient de formuler des recommandations et résolutions précises dans le sens de l'amélioration de la gouvernance politique et économique". Par ailleurs, elle a solennellement, invité les autres Etats africains n'ayant pas encore fait, de pouvoir ratifier l'Acte Constitutif du Parlement Panafricain.

RDC, bel exemple de la démocratie

En Afrique du sud, Mabunda a vanté la démocratie de la RDC qui a, d'après elle, facilité l'alternance au sommet de l'Etat. « Pour mettre réellement en œuvre des programmes de transformation à la fois quantitatifs et qualitatifs sur notre continent, il est important de garantir en préalable la tranquillité intérieure par la démocratie. En ce qui concerne mon pays, le Congo, jadis perçu comme mauvais de la classe, nous venons avec les 46 millions d'électeurs de procéder a une transition pacifique entre un Président sortant, Joseph KABILA, et un Président entrant Félix TSHISEKEDI. C'est la première fois que nous avons un président sortant à la retraite qui s'est retiré après 2 mandats prévus par notre constitution », a déclaré Mabunda. Comme si cela ne suffisait-il pas, elle a communiqué à ses collègues parlementaires la formule "originale" de la coalition au pouvoir qui, à l'en croire, a permis d'instaurer la sérénité politique. « Ce choix de notre nouvelle génération politique conduite par le Président TSHISEKEDI permet la sérénité politique ressentie positivement par la population. Dans cette Afrique de grands lacs souvent troublée, notre pays peut apporter son expérience dans le processus en cours sur le continent africain. Un vaste Congo en Paix est alors un atout pour l'ensemble du continent », a-t-elle lâché.

Son speech prononcé à la session des parlementaires panafricanistes a été salué positivement par ses collègues parlementaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.