Madagascar: Douane - Lancement du projet ASYREC avec le système des Nations Unies

Le DGD Lainkana Zafivanona Ernest affiche la détermination des douanes malgaches pour la mise en place de l'ASYREC.

La douane malgache multiplie les actions de développement sur tous les plans. Cette fois-ci, l'administration douanière intervient dans la facilitation du dédouanement et de la mainlevée des envois de secours. C'était hier, à l'Hôtel du Louvre Antaninarenina lors de l'atelier sur le démarrage du Système Automatisé de Traitement des Envois et des Secours d'urgence (ASYREC). Un atelier organisé avec la collaboration de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le développement (CNUCED) et le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA).

Selon les explications fournies au cours de cet atelier, l'ASYREC est un système développé par l'UNOCHA et le CNUCED dans l'objectif d'améliorer et de faciliter le traitement des envois humanitaires internationaux en cas d'urgence humanitaire à travers le système douanier Sydonia World. Comme son nom l'indique, ce système automatisera l'établissement de priorité pour les envois de secours et leur traitement en se basant sur les législations internationales et nationales existantes. Présent, lors de cet atelier, le Directeur Général des Douanes Zafivanona Ernest a manifesté l'intérêt de la douane malgache pour la mise en place de l'ASYREC à Madagascar.

Outre l'administration des douanes, on a remarqué la présence, au cours de cet atelier, des représentants des autorités nationales chargées de la gestion des catastrophes, les différents départements ministériels en charge de fournir les autorisations d'importation, les transitaires ainsi que les organismes humanitaires opérant à Madagascar comme les agences des Nations Unies, la Croix-Rouge, et la plateforme humanitaire du secteur privé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.