Madagascar: Eglise « Secte » - Un Pasteur arrêté avec ses fidèles pour escroquerie

Escroquerie, usurpation de titre, extorsion de fonds. Tels sont les chefs d'inculpation d'un pasteur d'une secte et ses cinq présumés complices qui viennent d'être arrêtés par le service de la police économique la semaine dernière.

Cette affaire permet de dire que les malfaiteurs ne lâchent pas quand une opportunité se présente pour commettre leur forfait. L'histoire remonte en septembre dernier quand une femme, cheffe de l'église dite Secte de la Capitale était impliquée dans une affaire pendante auprès du Bianco. Ayant été informé de cette situation, un homme s'est approché d'elle en prétendant occuper un poste de haut niveau et avoir beaucoup de relations. Il affirme être en mesure de résoudre le problème de cette femme.

Pour convaincre son interlocutrice, il est allé jusqu'à citer des noms de personnalités. La distribution d'argent aux personnes concernées par ce dossier était parmi les solutions qu'il lui a proposées dont le montant total s'élève à 20 millions Ariary. « C'est le prix de la politesse », soutient-il pour mieux persuader sa cible. Il est convenu que le paiement de cette somme se fera le 04 octobre dans le parking d'un grand hôtel à Anosy. Aussitôt, cette femme a signalé le service de la Police économique à Anosy qui a tout de suite pris en main l'affaire. Le jour du rendez-vous, cet homme a été arrêté avec un autre individu, son proche collaborateur sur les lieux.

Le même jour vers 16 heures, deux autres complices dont une femme ont été appréhendés à Tsaralalàna. Un autre individu a été également arrêté après sa convocation à la Police. Le 05 octobre, un sixième complice qui est le Pasteur susmentionné a été cueilli à Itaosy. L'Enquête a révélé que la plupart des suspects sont des fidèles de la « Secte » en question et ont des liens de parenté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.