Sénégal: 45 centres de formation professionnelle, CDP et digitalisation intégrale de l'état civil - Ces «nouveaux» chantiers de Macky

10 Octobre 2019

Le président Macky Sall a décliné de nouveaux chantiers pour son gouvernement en Conseil des ministres, hier mercredi, notamment la construction et l'équipement de 45 centres de formation professionnelle dont une première tranche de 15 va démarrer à partir de janvier 2020, la digitalisation intégrale de l'état civil, une loi sur PME/PMI et la modernisation de l'Economie, entre autres.

Pour la promotion de l'emploi grâce au développement de la formation professionnelle le président de la République a rappelé le «déploiement de l'initiative encourageante Ecole-Entreprise et sa volonté de créer un centre de formation professionnelle de dernière génération dans les 45 départements avec au démarrage la construction et l'équipement d'une première tranche de 15 centres programmés à partir de janvier 2020».

A cet effet, Macky Sall a demandé au ministre de la Formation professionnelle, en relation avec le ministre de la Coopération, de finaliser le dossier de financement des centres.

Il a indiqué «l'impératif de veiller à l'insertion socio-économique des jeunes diplômés des centres de formation professionnelle, dont les financements sont prioritaires à la Délégation générale à l'Entreprenariat rapide des femmes et des Jeunes», informe le Communiqué du Conseil qu'il a présidé hier, mercredi 9 octobre 2019.

LOI SUR LES PME/ PMI ET LA MODERNISATION DE L'ECONOMIE

Au titre du financement innovant, de la compétitivité et de la modernisation de l'économie nationale, tout en relevant la priorité fondamentale qu'il accorde au développement du secteur privé et à son renforcement dynamique, il a demandé aux ministres impliqués de veiller à la «régulation optimale des marchés, secteurs et activités économiques», tout en signalant «l'importance du suivi permanent de l'application des règles de concurrence et du déploiement d'actions significatives d'amélioration de la compétitivité et de l'attractivité de notre économie».

Mieux, Macky Sall est revenu sur «l'impératif de consolider le potentiel et la place essentielle des Petites et Moyennes entreprises (PME) et des Petites et moyennes industries (PMI), a exhorté le gouvernement à veiller à la mutualisation des dispositifs d'encadrement et de soutien existants pour promouvoir un financement innovant des PME/PMI, ainsi que l'intensification de la création de valeur ajoutée et d'emplois et a demandé au ministre du Commerce et des PME, en relation avec le ministre chargé de l'Economie, le ministre de l'Industrie et les acteurs du secteur privé, de finaliser le projet de loi de développement des PME/ PMI et de modernisation de l'Economie», précise la source.

DIGITALISATION INTEGRALE DE L'ETAT CIVIL

Déjà, à l'entame de sa communication, il a insisté sur «l'importance qu'il accorde à l'ancrage du Sénégal dans la société numérique tout en assurant la souveraineté nationale sur nos données personnelles». Suffisant pour qu'il exhorte les membres du gouvernement à «faire prendre, par les entités sous leurs tutelles, toutes les mesures appropriées, pour faire déclarer les traitements des données à caractère personnel auprès de la Commission des données personnelles (CDP) et de renforcer les allocations budgétaires à la CDP tout en assurant la révision de la loi encadrant son fonctionnement». Non sans demander au Gouvernement «de veiller au développement fondamental de l'éducation au numérique, et d'accélérer la digitalisation intégrale de l'état civil».

MAGAL DE TOUBA ET APPROVISIONNEMENT EN EAU A DAKAR

En ce qui concerne l'hydraulique urbaine, le président Sall a donné instruction au ministre de l'Eau «de faire prendre toutes les dispositions urgentes afin de sécuriser l'approvisionnement correct en eau potable des populations de la capitale et de communiquer sur les mesures spéciales prises pour les soulager».

En perspective du Grand Magal de Touba, célébré cette année le jeudi 17 octobre 2019, il a demandé au ministre de l'Intérieur, en relation avec les ministres concernés par l'organisation, «de prendre toutes les dispositions sécuritaires et logistiques requises et adéquates, en vue du bon déroulement des célébrations et commémorations relatifs à l'édition de 2019», indique le document revenant sur l'importance de la rencontre du Chef de l'Etat avec les élus territoriaux du Sénégal, un «dialogue Etat-Collectivités territoriales» qu'il va présider, ce jeudi 10 octobre, au CICAD.

La rentrée scolaire et universitaire effective, il a engagé les membres du gouvernement à «prêter main forte aux collectivités territoriales, ainsi qu'aux autorités administratives déconcentrées et académiques en vue d'améliorer le cadre de vie des écoles envahies par les eaux et a enfin demandé au ministre de l'Enseignement supérieur d'être particulièrement attentif au sort des étudiants anciennement inscrits dans les établissements privés d'enseignement supérieur», ajoute le texte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.