Congo-Kinshasa: CEP-O/REGIDESO - La desserte en eau s'améliore avec l'usine de captage de Lemba-Imbu

Le Vice-ministre des Ressources Hydrauliques et électricité, Papy Mpungu Lwamba, a effectué, ce mercredi 9 octobre, une visite d'inspection aux différents sites de traitement d'eau de la REGIDESO ainsi qu'à une autre usine de traitement, du reste, en construction, se trouvant au niveau de Lemba-Imbu.

Après cette inspection, le Vice-ministre Papy Mpungu a exprimé sa satisfaction quant à l'évolution remarquable du travail qu'abattent les agents de la REGIDESO pour la desserte en eau potable de la population. Et ce, à travers notamment cette construction du centre de captage de traitement d'eau de Lemba-Imbu. En même temps, Papy Mpungu a convié le peuple de prendre son mal en patience, étant donné que le travail dans la nouvelle usine est déjà abouti à 75%. Et, le fruit de ce travail sera succulent, a-t-il signifié.

Cette tournée du vice-ministre a connu deux parties. La première s'est déroulée dans la salle des réunions de la Cellule d'exécution des Projets d'eau (CEP-O) sous forme d'entretien, où le Directeur Général de la REGIDESO, Clément Mubiayi a éclairé la lanterne concernant l'usage de l'enveloppe budgétaire de 11 millions, qui a été alloué par le Chef de l'Etat pour le projet de 100 jours et le rapport des travaux en cours et ceux qui sont déjà exécutés. Ensuite, le Coordonnateur de la CEP-O, Philippe Lumeka a exprimé le souci de cet organe, d'exécuter pleinement sa tâche.

C'est après cela que Papy Pungu a entamé la descente sur terrain, en commençant par l'usine d'Ozone, au Camp colonel Tshatshi, avant de se rendre au Camp colonel Kokolo, jusqu'à l'usine de captage d'eau en construction de Lemba-Imbu, pour chuter à l'usine de captage de N'djili. Papy Mpungu a laissé entendre qu'à ce jour, le Gouvernement Ilunga Ilunkamba s'est approprié le programme de 100 jours du Président de la République, afin d'assurer sa réalisation. Et, qu'il a été, de ce fait, émerveillé par la construction de cette usine de Lemba-Imbu qui sera le plus grand centre de captage de traitement d'eau à Kinshasa avec au moins 35 mille m3 à la première phase et 220 mille au finish. « La qualité des services en ce qui concerne la desserte en eau potable doit être un acquis sur l'ensemble du territoire national, car avoir de l'eau est parmi les besoins fondamentaux de la population », a-t-il martelé, en invitant celle-ci à la patience. «La REGIDESO fournit beaucoup d'efforts pour répondre aux besoins du peuple. D'où, ce dernier doit la laisser travailler. Mais une fois que cela [l'usine de captage d'eau, ndlr] sera fin prêt, le peuple congolais doit en faire bon usage», a renchéri Papy Pungu.

Quant à lui, le Directeur Général de la REGIDESO, Clément Mubiayi, a énuméré les autres sites de traitement d'eau de Kinshasa et à l'intérieur de pays qui fonctionnent. Et, a noté qu'à l'usine de captage de N'djili, il y a eu un effort immense de la part des agents. «Pour la 1ère et la 2ème tranche des travaux de 100 jours, il y a un effort considérable : 3 millions USD ont été débloqués, et il ne reste plus qu' 1 millions 200 à payer. Mais, dans certaines usines, nous avons donné des avances et les soldes viendront après», a-t-il soutenu.

Notons que le lancement des travaux de l'usine en construction de Lemba-Imbu, financé par les Coréens a été effectué le 1er juillet 2019, pour une durée de 30 mois dont 24 mois pour finir les travaux et le reste pour les essaies industriels. Et, une fois finie, elle procurera de l'eau à toute la population des zones périphériques de Kimbanseke, Matete, Kinseso, N'djili et Mont-Ngafula.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.