Congo-Kinshasa: Florence Dikondja - "Notre objectif est de redonner de l'espoir aux désespérés et aux coeurs abattus"

interview

Créée il y a deux ans pour offrir le bien-être aux femmes et aux enfants en République démocratique du Congo (RDC), l'ONG Initiative Femmes Debout entend intensifier ses activités. Sa présidente et fondatrice, Florence Dikondja, sollicite l'aide des âmes de bonne volonté pour asseoir durablement son organisation. Elle s'est confiée à notre correspondant à Paris, au cours d'une interview qu'elle a bien viulu lui accorder.

Pouvez-vous vous présenter et présenter l'ONG Initiative Femmes Debout?

Je suis Florence Dikondja. Je suis née le 22 avril 1984 à Kinshasa en RDC. Je suis issue d'une famille de 9 enfants, dont 7 filles et 2 garçons. Diplômée des humanités commerciales (option: commercial-administratif), j'ai poursuivi mes études supérieures en sciences commerciales et financières (option: gestion financière). Je suis graduée en la matière. Mariée, je suis mère de deux enfants. Je suis la présidente et fondatrice de l'ONG Initiative Femme Debout (IFD), créée il y a 2 ans, pour défendre les droits des femmes, leur autonomisation et promouvoir l'égalité de genre. De surcroit, nous aidons et soutenons les enfants défavorisés.

Comment vous est venue l'idée de créer cette organisation?

L'idée m'est venue en m'apercevant que les femmes n'ont pas la place qu'elles méritent dans notre société et nombreux sont les enfants laissés pour compte qui n'atteignent pas leur plein potentiel. J'ai donc pris la ferme résolution de m'occuper de ces personnes.

Qu'est-ce qui a motivé votre démarche?

C'est le bien-être des femmes et des enfants en RDC. Mon seul souci est que cette catégorie de population s'épanouisse allégrement. Tel n'est pas le cas aujourd'hui! Notre objectif est de redonner de l'espoir aux désespérés et aux coeurs abattus. Ils en ont grand besoin. Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. On y arrivera.

Quelles sont vos actions sur le terrain?

Les actions de l'ONG Initiative Femmes Debout sont multiples et nous réalisons des choses très concrètes sur le terrain. Nous offrons notamment aux jeunes filles issues de milieux modestes un apprentissage professionnel et l'espoir d'un travail pour gagner dignement leur vie. Et les femmes sont initiées à l'entrepreneuriat. Nous organisons des journées récréatives avec les enfants. Cette expérience nous permet de proposer des journées inoubliables pour tous les enfants ou les adolescents qui y participent. Nous faisons également des visites dans des hôpitaux, orphelinats et hospices pour personnes âgées. Tout se déroule à merveille, sans aucune complication.

De quels moyens disposez-vous?

Nous n'avons pas assez de moyens pour faire ce que d'autres ONG peuvent faire. Pour le moment, je fais ce que je peux avec mes modestes moyens, mais aussi avec la cotisation des membres, la participation de la vice-présidente, Irène Vodjowanga, celle de la présidente de la ligue des jeunes IFD, Christelle Fatouma, le soutien que nous apporte la marraine de notre organisation, Marie Béatrice Omanga, et l'intervention et l'aide de certains de nos partenaires. Je les en remercie d'ailleurs tous vivement.

Comment peut-on vous aider?

Nos besoins sont énormes. Tout soutien d'où qu'il vienne est le bienvenu. J'en appelle donc à toutes les âmes de bonne volonté désireuses de nous aider, à l'instar de notre partenaire Edouard Shembo, résidant au Canada, de se manifester. Nous avons besoin de vous, car le travail que nous faisons est important. A défaut de moyens financiers suffisants, nous n'y parviendrons pas. Notre adresse est la suivante: IFD-ONG 32 avenue Lumbi (croisement Koweit), quartier Kingabwa, commune de Limete, Kinshasa (RDC).

Quels sont les projets de l'ONG Initiative Femmes Debout?

Actuellement, nous occupons un local dans l'enceinte où se situe mon église d'attache » Africa New Hope Ministries DRC « , dirigée par le pasteur Didier Manzele, sur l'adresse que je viens d'indiquer. Nous comptons déménager l'année prochaine. A court terme, il nous faut donc trouver un lieu qui peut servir de siège social: un local plus vaste où nous tiendrons toutes nos rencontres, mais aussi qui servira de centre de formation et de centre d'hébergement d'urgence pour les enfants. A long terme, nous voulons construire une école pour la scolarisation des enfants. De plus, créer une structure permettant de trouver plus facilement un emploi pour les femmes et jeunes filles. J'ai foi en Jésus-Christ de Nazareth. Tout s'accomplira. J'en suis persuadée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.