Ile Maurice: Drogue à Rodrigues - L'ICAC et l'ADSU sortent l'artillerie lourde

Ils avaient tenté de faire entrer plus de Rs 4 millions de drogue sur le territoire rodriguais. Nicolas Rawchand, un maçon de 39 ans habitant Bambous, Louis Patrick Lagaillarde, un helper de 34 ans et habitant Cité Bois Marchand et Teosand Perle ont tous été rapatriés ce jeudi 10 octobre par l'Anti-Drug and Smuggling Unit.

Dans le sillage de cette même enquête, une unité de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) s'est rendue à Rodrigues pour enquêter sur la corruption et le blanchiment d'argent découlant du réseau de Teosand Perle, alias Bruno Bawa. Ce dernier, un éleveur de porcs de 45 ans, est soupçonné d'être le commanditaire mauricien à avoir demandé à ses présumés passeurs Louis Patrick Lagaillarde et Nicolas Rawchand de transporter 288,64 grammes d'héroïne d'une valeur marchande de Rs 4 329 600.

Les suspects Nicolas Rawchand et Legaillarde étaient partis de Maurice pour l'île de la Réunion le 25 septembre avant de se rendre à Madagascar. Ces deux hommes sont revenus par la suite à la Réunion avant de regagner Rodrigues le 28 septembre.

Le même jour, le présumé commanditaire avait été arrêté. Tandis que les deux autres devaient restituer des boulettes d'héroïne qu'ils avaient ingurgitées dans la ggrande île.

Ce jeudi 10 octobre, les enquêteurs de l'ICAC ont procédé à l'arrestation de la concubine de Teosand Perle, Clarence Carpenen et de son fils Elvin Ah Tang pour blanchiment d'argent. Les biens saisis sont une maison d'une valeur de Rs 5millions à Baie Topaze, cinq véhicules dont quatre 4x4 et une voiture et trois motocyclettes.

En parallèle, ce matin, les officiers de l'ICAC ont aussi arrêté les lieutenants proches de Bruno Bawa, Roseline Romeo et Nina Catherine à Maurice, soit à Cité La Cure et Bois Marchand.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.