Sénégal: Le nid du terrorisme, c'est la circulation illicite des armes

Dakar — Le trafic illicite d'armes est "un nid pour le terrorisme", a averti jeudi le colonel Doudou Sall, directeur du contrôle et de la législation au ministère sénégalais des Forces armées.

"Le nid pour le terrorisme, c'est la circulation illicite d'armes", a-t-il dit lors d'un atelier sur le projet de loi du gouvernement sénégalais relatif à la mise en œuvre du Traité sur le commerce des armes (TCA) des Nations unies.

Des officiers de l'armée, des magistrats, des membres de la société civile et des parlementaires prennent part à cet atelier de deux jours (10-11 octobre).

Selon le colonel Doudou Sall, cette rencontre devrait permettre "la validation du projet de loi qui a fait l'objet de travaux d'experts depuis 2014", en vue de son "intégration dans le dispositif national" mis en place par le Sénégal pour contrôler la circulation des armes.

"Ce texte est une avancée majeure dans le dispositif de contrôle et la transparence dans la circulation des armes", a-t-il souligné.

Le Traité sur le commerce des armes est un instrument juridique international de lutte contre le trafic illicite des armes.

Il a été adopté le 2 avril 2013 par l'Assemblée générale des Nations unies qui, selon Doudou Sall, a demandé à tous les Etats signataires d'intégrer ce "texte contraignant" dans leur législation.

"Le Sénégal travaille depuis quatre ans pour la production d'un texte allant dans ce sens", a-t-il assuré, se réjouissant "des ressources humaines de qualité, constituées d'experts de haut niveau, qui ont participé à la rédaction" du projet de loi sur la circulation des armes au Sénégal.

"L'étude du texte sera élargie à une entité plus large, comprenant des représentants de toute l'administration publique, pour l'adoption d'un texte final", a promis Doudou Sall.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.