Congo-Brazzaville: 5e édition du forum de l'entrepreneuriat - De plus en plus d'initiatives dans la transformation agroalimentaire

Axée sur le thème «Comment promouvoir le made in Congo dans le secteur de l'agroalimentaire », la manifestation initiée par la Chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture et des métiers (CCIAM) s'est tenue du 5 au 8 octobre. Une exposition-vente de produits agroalimentaires tranformés localement a eu lieu à cet effet.

L'activité a été organisée en marge de la deuxième édition de la Convention Lisanga avec la mission économique des hommes d'affaires belges, un autre événement de CCIAM qui s'est réalisé grâce à l'implication de Gilbert Mokoko, ambassadeur du Congo en Belgique.

Le cinquième forum de l'entrepreneuriat, ouvert aux acteurs de terrain, entrepreneurs et porteurs de projet, a vécu à travers une exposition-vente de produits tranformés localement, une présentation des programmes nationaux (PRCCE 2, Padec... ) de soutien à l'entrepreneuriat financés par les bailleurs, une conférence sur la stratégie de promotion de la production locale et une rencontre sur la mise aux normes des ateliers de production.

Au cours des deux dernières activités (conférence et atelier) les questions sur les enjeux de la sécurité alimentaire, les aspects liés à l'emballage et les équipements de production, l'hygiène du personnel et du cadre de travail ainsi que les risques liés à la transformation, la détermination de valeur nutritionnelle des produits et l'impact du sol sur la qualité de la production ont été évoqués.

L'exposition-vente, destinée à la valorisation des produits de la transformation agroalimentaire et ceux de l'artisanat, a réuni plusieurs structures. Elle a permis de se rendre compte de nombreuses initiatives et des innovations en matière de transformation agroalimentaire au niveau local mais qui sont malheureusement souvent freinées par le manque de financement et les difficultés d'accès aux crédits. Des initiatives parfois surprenantes, selon les visiteurs. Le cas des saucisses du Saucissier du Congo (avec produits à base de poulet, chenilles vertes, courge, viande de porc, de bœuf et comme innovations des saucisses secs, à base de viande de ngoki et de safou), de la présentation des produits de Sotralco avec des matériaux locaux comme le papyrus, des chips d'ananas, gingembre et papaye d'Enoce Bio et les huiles de safou de BKD.

La qualité des produits présentés a été bien appréciée par les visiteurs qui ont, par ailleurs, déploré leur prix un peu élevé. Un fait dû, selon Elisabeth Tchikunzi Sauthat, directrice générale, surtout au coût élevé des contenants et aux difficultés de fabrication. «Les contenants que nous utilisons sont importés. Nous savons aussi que ce qui est artisanal prend du temps et cela fait que les produits sont un peu chers», a-t-elle expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.