Sénégal: Appel à la réflexion sur des mesures de sauvegarde du patrimoine foncier

Dakar — Le chef de l'Etat, Macky Sall, a souligné jeudi la nécessité pour les élus territoriaux de contribuer à la réflexion devant déboucher sur des mesures de préservation du patrimoine foncier du pays.

" Il faut que l'on réfléchisse très sérieusement sur cette question. Il faut une réforme et voir comment distribuer les terres", a-t-il dit lors d'une rencontre avec les élus territoriaux.

"Il y a une question qui fâche, c'est la question foncière. Une question difficile qui est aujourd'hui le principal facteur d'instabilité au niveau national. On peut comprendre dans la région de Dakar où vit 25% ou 30% de la population, sur un territoire de 0,3% qu'il y ait une pression foncière", a-t-il assuré.

Cela ne doit pas pour autant occulter la prise en compte d'une réflexion sérieuse entre l'État et les collectivités pour que le " pays ne vive pas ce qu'ont vécu un certain nombre de pays en Afrique Australe, où toute la terre a été privatisée ", a-t-il fait remarquer.

Il a cité les exemples des départements de Pikine et de Guédiawaye, dans la région de Dakar où il n'existe presque plus de terre disponible pour construire un hôpital ou une université.

Si on continue à faire la spéculation foncière à vendre tout terrain qui existe cela va rentrer dans un domaine privé, a averti Macky Sall en réitérant la nécessité d'une telle réflexion dans la perspective de mesures de sauvegarde du foncier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.