Tunisie: Présidentielle (2e tour) - La campagne de Kais Saied plus animée, celle de Karoui plus timide

Tunis — Les campagnes électorales pour le 2e tour de la présidentielle qui opposera dimanche 13 octobre l'universitaire indépendant Kais Saied et le magnat de la télévision, Nabil Karoui, qui vient d'être libéré de prison mercredi, se sont poursuivies avec une cadence plus soutenue pour le premier et plus modeste pour le second.

L'équipe de campagne de Kais Saied, est pied d'oeuvre dans la ville de Ksar Helal, multipliant la distribution de la déclaration électorale du candidat, a fait savoir le coordinateur régional Saber al-Banbli.

Les observateurs de l'Union européenne ont rencontré le coordinateur régional de la campagne Kais Saied, quartier général de la campagne, à Ksar Helal, avant le lancement de l'opération de distribution de la déclaration électorale de ce candidat dans la ville.

A l'Ariana, les partisans du candidat de Saied ont poursuivi leurs activités de propagande dans la circonscription de ce gouvernorat afin de présenter leur candidat et son programme électoral, mettant l'accent sur ses choix pour batir la "Nouvelle Tunisie", comme l'ont indiqué un certain nombre de ses partisans qui ont dressé une tente électorale, place de Salé dans le centre ville.

À cette fin, des groupes de jeunes ont été mobilisés pour faire connaître leur candidat dans plusieurs délégations avec diverses activités de propagande menées jeudi, notamment des contacts directs avec les citoyens sur les chantiers, dans les surfaces commerciales, ainsi que la distribution de tracts aux automobilistes dans les rues principales, les croisements et les quartiers populaires, notamment Attadhamen et Mnihela.

Le parc familial de Mnihela a abrité un débat politique dans un café où les sympathisants de Kais Saied ont rencontré les citoyens pour discuter d'un certain nombre d'idées proposées par leur candidat, notamment la création d'un Conseil supérieur de l'éducation sous la forme d'un organe constitutionnel représenté par tous les partis pour développer le secteur éducatif et améliorer son rendement, des conseils locaux élus pour déterminer les voies de développement dans les régions et élargir les domaines de décentralisation dans la prise de décisions.

Les partisans du candidat ont eu également des contacts avec les habitants de la région de Sidi Thabet pour sensibiliser le public à l'importance de voter pour leur candidat et se sont entretenus directement avec les habitants de Kalaat Landalous, de Kantarat Bizerte par la distribution de tracts.

Dans la circonscription de Nabeul 2, les candidats ont mené de manière coordonnée leur campagne à travers une série de visites sur le terrain dans divers districts de la circonscription et de communication avec les citoyens afin "d'expliquer le projet présenté par Kais Said et sa vision du poste de président, a indiqué le coordinateur régional de la campagne Rafik Bakouch.

Il a précisé lors d'une visite jeudi, accompagné de plusieurs sympathisants de Kais Saied, à Bourj Hafaidh, Mhadheba et Hached de la délégation de Bouargoub, que "la campagne se poursuit à un rythme soutenu dans diverses délégations du gouvernorat de Nabeul", soulignant que la campagne est menée par des groupes de jeunes volontaires "convaincus de l'indépendance de Kais Saied et de la vision qu'il défend pour construire une nouvelle Tunisie".

Selon Bakouche, la campagne vise à "sensibiliser les citoyens de différents groupes et couches sociaux, en particulier les jeunes, à l'importance de la participation et au choix porté sur Said, porteur d'une nouvelle vision pour sauver la Tunisie, qui est rompt avec les intérêts partisans étroits et les agendas".

Il a ajouté que les jeunes volontaire s'efforcent de mettre en exergue "l'excellence de Kais Said dans un discours qui rassemble les Tunisiens et leur redonne confiance en la Tunisie et en sa capacité à accomplir et à changer sa réalité, en s'appuyant sur ses capacités et sur des programmes développés par les populations en fonction de leurs besoins et non sur la base de programmes parachutés par les autorités centrales".

Il a souligné que les jeunes qui soutiennent Kais Saied "ne font pas campagne, mais plutôt une campagne d'explication du programme défendu par leur candidat et du slogan" le peuple veut", qui redonne le pouvoir au peuple et repose sur le pouvoir du citoyen pour déterminer ses priorités, formuler ses programmes et choisir ses candidats."

En revanche, la ville de Ariana a été enregistré de modestes actions de propagande des partisans de Nabil Karoui, avec quelques voitures qui ont parcouru notamment les rues Farhat Hachad et Taieb Mehiri, brandissant une photo géante du candidat, alors que de grandes banderoles ont été affichées tout au long de la rue principale X20 avec pour slogan "le président de cœur".

A Monastir, la campagne de Nabil Karoui a poursuivi ses activités dans cette circonscription avec l'affichage des déclarations électorales, a indiqué Mohamed Skhiri, coordinateur de campagne régional.

Au premier tour, Kais Saied est arrivé en tête avec 18,40 % devant Nabil Karoui (15,58 %).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.